Le parlement a adopté la semaine dernière la loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) qui prévoit notamment la privatisation controversée d’Adp (Aéroports de Paris) et le passage à quatre semaines de soldes, au lieu de six actuellement. L'objectif étant de rendre plus attractive cette période au profit des commerçants.

Ce projet de loi, dont l’instigateur est Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, remonte à la fin 2017. Après plusieurs allers-retours entre le Sénat et l’Assemblée Nationale, il a finalement été définitivement adopté.

Les soldes passent de six à quatre semaines

Bercy entend répondre à une demande forte des professionnels du commerce. Cette mesure vise à concentrer les réductions de prix sur un temps plus court pour renforcer l’impact des soldes. L'ouverture des dates des soldes resteront les mêmes : le 2e mercredi de janvier et le 4e mercredi de juin.

Face à la multiplication des promotions et rabais en tous genres et tout au long de l’année, les soldes sont en perte de vitesse. Cependant, ils représentent un enjeu majeur pour les commerçants, puisque 21 pour cent de leur chiffre d’affaires dans l’habillement est réalisé pendant ces périodes.

Grâce à cette mesure, le gouvernement entend stimuler le commerce, notamment les commerces indépendants implantés dans les cœurs de villes de taille moyenne.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS