Louis Vuitton passe à la vitesse supérieure. La marque de luxe a pris des mesures contre plus de 85 défendeurs, accusés de contrefaçon en ligne. Louis Vuitton demande une injonction, le transfert des noms de domaine, les bénéfices triples, les dommages-intérêts triples et les honoraires d'avocat.

Déposé au tribunal de district des Etats-Unis, en Floride, le 24 mai, la poursuite demande une injonction et des dommages et intérêts contre les défendeurs, pour contrefaçon de marque déposée. Louis Vuitton les accuse également de fausse appellation d'origine, de cybersquatting et de concurrence déloyale.

La marque de luxe a affirmé que les défendeurs avaient vendu des produits contrefaits et des imitations semblables à celles de leurs marques en ligne.

Les marques commerciales de la marque « Louis Vuitton », comprennent le logo où la lettre V et la lettre L sont entrelacées et plusieurs autres designs différents.

Selon la revendication, la « récente explosion de la contrefaçon » sur Internet pousse Louis Vuitton à engager de nombreuses poursuites judiciaires.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS