Luxe: LVMH veut racheter Christian Dior Couture pour 6,5 mds EUR

Le numéro un mondial du luxe LVMH a annoncé mardi qu'il allait simplifier sa structure et absorber totalement la prestigieuse maison Dior, l'un des joyaux de l'empire du milliardaire Bernard Arnault, afin d'en faire un axe majeur de sa croissance et de rentabilité.

LVMH prévoit d'acquérir la société Christian Dior Couture, filiale à 100 pour cent de la holding Christian Dior SA, pour 6,5 milliards d'euros. En parallèle, le groupe familial Arnault, qui contrôle 74 pour cent de Christian Dior SA, propose de racheter la totalité des parts minoritaires pour monter à 100 pour cent, selon un communiqué du groupe. Ce faisant, la famille Arnault va renforcer son emprise sur le géant du luxe.

"Ce projet constitue un évènement important pour le Groupe", il permet "la simplification des structures, depuis longtemps demandée par le marché, et le renforcement du pôle Mode et Maroquinerie de LVMH", a déclaré le PDG de LVMH, Bernard Arnault, cité dans un communiqué.

L'objectif de cette double opération est notamment d'unifier la marque Christian Dior au sein de LVMH qui en détenait déjà les activités parfum, a souligné le directeur financier de LVMH, Jean-Jacques Guiony, lors d'une conférence téléphonique. L'action LVMH grimpait de près de 3 pour cent (+2,96 pour cent à 221,05 euros à 9H15) mardi à l'ouverture de la Bourse de Paris après cette annonce. Fondée par M. Dior il y a 70 ans, Christian Dior Couture "est l'une des marques de luxe les plus prestigieuses au monde", a souligné LVMH dans son communiqué. Elle est présente dans la maroquinerie, la haute-couture, le prêt-à-porter femme et homme, la joaillerie et les souliers. Les produits sont distribués quasi exclusivement dans un réseau mondial de 198 boutiques.

Les ventes ont été multipliées par deux au cours des cinq dernières années. Sur les 12 derniers mois, son chiffre d'affaires a atteint plus de 2 milliards d'euros pour un Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 418 millions d'euros et un résultat opérationnel courant de 270 millions d'euros. La direction artistique des collections de haute couture a été confiée en 2016 à la styliste italienne Maria Grazia Chiuri.

Christian Dior Couture (environ 5.000 employés), jusqu'ici société soeur de LVMH, au sein de la holding Christian Dior SA, "constituera une source de croissance pour LVMH", selon le groupe. Le groupe familial Arnault prévoit une offre publique simplifiée sur les actions de Christian Dior SA qu'il ne détient pas à ce jour, sous forme de 172 euros en numéraire et 0,192 action Hermès International pour chaque action (soit deux tiers en cash et un tiers en titres).

"Confiance prudente" pour 2017

Cette offre représenterait 260 euros par action, soit une prime de 14,7% sur le cours de clôture au 24 avril, ou de 25,9% sur le cours moyen pondéré des volumes des trois derniers mois. L'action Christian Dior cote actuellement à ses plus hauts historiques.

LVMH propose d'acquérir Christian Dior Couture pour une valeur d'entreprise de 6,5 milliards d'euros, soit 15,6 fois l'Ebitda des 12 derniers mois. Les analystes de CM-CIC ont salué la réalisation d'un projet de "simplification des structures de Groupe Arnault attendu par le marché depuis 25 ans". Mais, à leurs yeux, "le prix payé par LVMH pour Christian Dior Couture est très élevé", bien au-dessus de l'évaluation de CM-CIC qui l'estimait à 4 milliards.

La prise de contrôle de Christian Dior Couture par LVMH a obtenu un avis favorable des conseils d'administration des deux sociétés. Sa réalisation devrait intervenir au second semestre. De son côté, le Conseil d'administration de Christian Dior SA "a accueilli favorablement, à l'unanimité, le principe et les termes de l'opération envisagée", selon ce communiqué.

Le dépôt de l'offre est attendu fin mai. La décision de conformité de l'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'ouverture de l'offre interviendraient en juin. La durée de l'offre serait de trois semaines. Les ventes de LVMH (groupe aux quelques 70 marques, dont Louis Vuitton, Guerlain, Hennessy ou Sephora) ont bondi de 15 pour cent au premier trimestre à près de 10 millards d'euros.

Le numéro un mondial du luxe a affiché une "confiance prudente" pour 2017 après avoir publié des résultats record pour l'exercice 2016. Son bénéfice net a progressé de 11% l'an dernier, à 3,98 milliards d'euros, tandis que ses ventes ont totalisé 37,6 milliards d'euros (+6 pour cent en données organiques). (AFP)

Photo: Dior

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS