• Home
  • Actualite
  • Business
  • Mariage à l'italienne sur fonds de résilience: Moncler acquiert Stone Island

Mariage à l'italienne sur fonds de résilience: Moncler acquiert Stone Island

By Odile Mopin

8 déc. 2020

Business

La crise a toujours favorisé les mouvements de concentration. La marque italienne de doudounes de luxe Moncler a annoncé l’acquisition de 100 pour cent des parts de Sportswear Company, holding de Stone Island. Cette opération valorise Moncler à hauteur de 1, 15 milliards d’euros. Les deux griffes italiennes vont développer en unissant leur savoir-faire, « une nouvelle vision du luxe ».

Fondée en 1982, Stone Island est une marque emblématique du lifestyle urbain premium pour homme, connu pour sa recherche pointue sur les matières et alignant un réseau de 24 boutiques en propre. Appréciée d’une clientèle ad hoc, la marque vient d’ailleurs de lancer une collaboration avec Suprême. En 2019, son chiffre d’affaires s’élevait à 240 millions d’euros en hausse d’un pour cent au regard de 2018. Son PDG, Carlo Rivetti, rejoint le conseil d’administration de Moncler tandis que l’accord prévoit que le siège est maintenu à Ravarino dans la province de Modène. Les deux fleurons italiens espèrent se renforcer par cette union, tout en respectant leurs identités propres et en se positionnant sur un segment du luxe loin des stéréotypes traditionnels, plus « inclusif », plus moderne, visant clairement les Millennials et mixant sentiment d’appartenance à une communauté et influences générationnelles venues de la culture, de la musique et bien sûr du sport.

Remo Ruffini, propriétaire et PDG de Moncler a commenté pour l’occasion : « J’ai toujours travaillé pour construire une marque forte où le caractère unique et la proximité avec le consommateur sont les pierres angulaires du développement. Avec Carlo Rivetti, nous partageons la même vision, la même passion pour l’exigence et l’innovation. Stone Island est une grande réussite, une entreprise qui a relation exceptionnellement forte avec sa communauté, offrant un produit très distinctif, au positionnement cohérent et limpide. C’est une histoire d’excellence italienne. Nous nous unissons à un moment difficile pour l’Italie et le monde. Mais je crois que c’est précisément dans ces moments que nous avons besoin de nouvelles énergies pour construire notre avenir ».

Une nouvelle vision du luxe, résiliente, plus actuelle, plus inclusive

Plus concrètement, Moncler partagera avec Stone Island son expertise des marchés internationaux et notamment américains et asiatiques, moteurs du luxe, ainsi que son expérience du retail. Son réseau à l’enseigne se compose de 218 vitrines, ainsi que d’une soixantaine de shops-in-shop. Fort d’un chiffre d’affaires de 1, 6 milliards d’euros, réalisé en 44 pour cent en Asie et à 77 pour cent via le retail, Moncler distribue ses collections dans plus de 70 pays et opère sur les marchés d’export par l’intermédiaire de cinq bureaux régionaux. L’année dernière la griffe italienne fondée en 1952 à Monestier-de-Clermont (d’où le nom de Moncler) près de Grenoble a fortement étendue sa présence. En France, elle a ouvert un flagship sur les Champs-Elysées et a choisi de développer son activité dans le travail retail, juste avant la pandémie. Moncler a ainsi aligné une succession d’ouvertures dans des aéroports internationaux, à Zurich, Istanbul, Paris Charles de Gaulle, ou encore à Pékin. Nul doute que si les fondamentaux de la marque sont bons, la crise sanitaire a mis à mal ce déploiement récent. Les comptes consolidés de l’exercice 2020, clos au 31 décembre, seront approuvés par le conseil d’administration le 18 février prochain.

crédits: Moncler