• Home
  • Actualite
  • Business
  • Paul Smith ferme son bureau de presse parisien et rejoint l’agence DLX

Paul Smith ferme son bureau de presse parisien et rejoint l’agence DLX

By Céline Vautard

13 nov. 2019

Business

Bye bye le sublime hôtel particulier de la rue des Archives. Paul Smith vient d’annoncer que l’agence de communication globale DLX était désormais en charge de la communication pour la France.

On le sait très attaché à Paris depuis le premier défilé qu’il y organisa en 1976, dans l'appartement de deux amis qui travaillaient pour Dorothée Bis, rue de Vaugirard. Paul Smith débutait alors. Celui qui se décrit plutôt comme un enfant de la Rive gauche – il y a organisé beaucoup de ses défilés et a longtemps eu son showroom rue de Babylone – avait pourtant franchi la Seine en installant ses équipes au large au sein d’un hôtel particulier au 70, rue des Archives (Paris 3e) à l’hiver 2012. Au sein de l’Hôtel de Montescot, il y avait placé un bureau, l’équipe de presse pour la France et d’immenses showroom.

La sphère DLX s’étend

Un faste qui n’est plus. Depuis quelques jours, les équipes ont été remerciées et licenciées. Coup d’assommoir, elles découvrent en même temps que la presse mercredi 13 novembre que c’est l’agence DLX Paris qui a été choisie pour prendre en charge les relations presse pour la France, y compris les relations publiques, VIP, influenceur et stratégie numérique de la marque anglaise. De quoi annoncer une nouvelle ère ? Et pour cause, l’agence globale DLX, fondée par Guillaume Delacroix et Wassim Saliba en 2015, fait partie des bureaux de presse devenus rapidement incontournables dans le milieu de la mode, se taillant une réputation de bureau “branché” mais disposant surtout d’un important réseau et d’une véritable capacité à anticiper les mutations et les enjeux de la communication des marques du secteur. Résultat, DLX est en charge de budgets prestigieux (Altuzarra, Barbara Bui, Zadig & Voltaire, Christopher Kane, Jérôme Dreyfuss, Matches Fashion …) et surtout a rapidement pris du galon. Depuis septembre 2018 elle a ouvert un deuxième bureau à New York et s’est dotée d’un nouvel associé depuis janvier 2019 en la personne de Cyril Cabellos. Ce dernier, expert du luxe (il est notamment passé chez Dior Homme, Saint Laurent, Carven, Boucheron) vient d’ailleurs d’être nommé à la tête de la communication de la maison Lanvin.

50 ans en 2020

Pour la marque Paul Smith, c’est donc un nouveau chapitre qui s’écrit en France avec l’agence DLX mais aussi dans le monde car l’antenne de l’agence à New York va permettre à Paul Smith de s’y rendre visible. Un marché que la griffe lorgne depuis quelques années notamment depuis l’ouverture de la boutique de West Hollywood peinte en rose pétant. Employant plus de 1100 salariés, comptant une cinquantaine de boutiques en propre dans le monde et enregistrant une croissance de 6,7 pour cent de son chiffre d’affaires à 84,2 millions d’euros pour l’année 2018, la griffe anglaise a toujours autant d’adaptes avec son style classique et son twist so british. « Chaque conception de Paul Smith repose sur un sens de l'humour britannique décalé mais pas frivole, excentrique mais pas idiot. Heureusement placé entre la haute couture et la mode formelle, Paul Smith a toujours été fier de se distinguer », rappelle le communiqué de l’agence DLX Paris. Prochain rendez-vous pour Paul Smith : la collection automne-hiver 2020 lors de la Fashion Week de Paris en janvier 2020 qui marquera alors son 50ème anniversaire. Un nouveau départ ?

Photos : Paul Smith collection hiver 2019 - Portrait de Paul Smith sur le website