Pepe jeans étranglé par sa dette

Le groupe, détenteur des marques Pepe jeans, Hackett et Façonnable et propriété du holding libanais M1 est en perte depuis plusieurs années. En 2017, le déficit atteignait déjà 13 millions d’euros. Le groupe d’habillement a fait appel à McKinsey pour un plan d’ajustement de sa dette et travaille sur son refinancement avec Rothschild, selon la presse espagnole, dont El Confidencial. Concrètement, la banque américaine va refinancer, pour la troisième fois un prêt de 250 millions d’euros, à échéance juillet 2021.

Pepe Jeans, dont le siège social est à Barcelone, met parallèlement en place un plan de redressement rigoureux pour resserrer son périmètre de boutiques et ses effectifs.

M1 estime la valeur du groupe à 641 millions d’euros. Mais selon le grand cabinet d’audit PwC, cette estimation est bien supérieure à la valeur réelle de la société. M1 a déjà injecté 22 millions d’euros dans le capital de la société en mars 2018 pour renforcer ses fonds propres.

photo : Pepe jeans -Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS