Paris - Pernod Ricard a vu sa croissance s'accélérer lors de son exercice 2018/2019, résultat conjugué de sa politique de maîtrise des coûts et d'investissements pour créer de la valeur sur le long terme, assure jeudi le numéro deux mondial des spiritueux dont le bénéfice net a toutefois reculé.

« A la clôture de la première année du plan stratégique "Transform & accelerate", le groupe est en ligne avec tous ses objectifs à moyen terme », a commenté le PDG Alexandre Ricard, auprès de l'AFP.

Une hausse de 5 pour cent du chiffre d'affaire

D'août 2018 à juin 2019, le groupe a connu une hausse de 5 pour cent de son chiffre d'affaires, à plus de 9 milliards d'euros, et de 9,5 pour cent de son résultat opérationnel courant (ROC), soit 1,5 point au-delà de ses objectifs annuels, indique-t-il jeudi dans un communiqué.

Par ailleurs, alors que Pernod Ricard « s'était beaucoup endetté pour se transformer, aujourd'hui nos efforts en matière de cash flow (flux de trésorerie, NDLR) font que la dette n'est plus un sujet », assure M. Ricard. Seul le bénéfice net part du groupe apparaît en recul de 8 pour cent à 1,4 milliard d'euros, en raison notamment d'une base de comparaison défavorable avec 2017/2018 année qui avait bénéficié d'éléments exceptionnels positifs. La croissance des ventes est principalement tirée par la Chine et l'Inde, en hausse respectivement de 21 pour cent et 20 pour cent.

Pernod Ricard annonce d'ailleurs jeudi matin depuis la Chine la construction d'une distillerie de single malt à Emeishan dans le Sichuan (centre).

Cet investissement de 150 millions de dollars sur 10 ans permettra d'ici à 2021 de produire localement du whisky, une méthode qui a fait recette en Inde, où les marques de whiskies locales tirent la croissance.

Pernod Ricard a pour objectif en 2019/20 d'atteindre une croissance interne du ROC entre 5 pour cent et 7 pour cent malgré l'environnement « particulièrement incertain », assure-t-il.

Le groupe, dont la gestion est actuellement critiquée par le fonds activiste américain Elliott, restera « concentré sur la croissance profitable et sur le déploiement du plan » stratégique, selon son PDG qui prévoit pour les années à venir « des investissements soutenus pour la création de valeur dans la durée ».

Il annonce ainsi jeudi l'acquisition de l'américain Castle Brands, notamment propriétaire du bourbon Jefferson's pour 223 millions de dollars. En complément du relèvement du taux de distribution de dividendes, Pernod Ricard annonce également son intention de procéder à un programme de rachat d'actions pour un montant maximal de 1 milliard d'euros. Ce programme se déroulera sur les exercices 2019/20 et 2020/21 et les actions acquises auront vocation à être annulées, indique-t-il.

Par ailleurs, l'ancien directeur général du groupe, Pierre Pringuet, devenu administrateur au moment du passage de relais à Alexandre Ricard, en février 2015, a annoncé son intention de démissionner à l'issue de la prochaine assemblée générale en novembre.(AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS