• Home
  • Actualite
  • Business
  • Prada dans le rouge en 2020, mais rebondit au second semestre

Prada dans le rouge en 2020, mais rebondit au second semestre

By AFP

11 mars 2021

Business

Milan - Le groupe de luxe italien Prada a publié mercredi une perte nette de 54 millions d'euros pour 2020, sous l'effet de la pandémie de coronavirus, mais a enregistré une amélioration sensible de ses ventes au second semestre, tirées par la Chine.

Signe d'une embellie chez Prada

Les analystes s'attendaient à une perte de 40 millions d'euros, selon le fournisseur d'informations financières Factset Estimates. En 2019, le groupe avait dégagé un bénéfice net de 256 millions d'euros.

Signe de l'embellie en cours d'année, la griffe a engrangé un bénéfice net de 126 millions au second semestre, supérieur aux attentes des analystes qui prévoyaient 102 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires de Prada a atteint 2,4 milliards d'euros en 2020, en baisse de 24 pour cent à taux de change constants, en raison de la fermeture de nombreuses boutiques pendant les périodes de confinement et du coup d'arrêt mis au tourisme. Au second semestre, la chute des recettes a ralenti à -8%. 27 pour cent des boutiques de Prada dans le monde sont restées fermées pendant la première moitié de l'année, contre 9 pour cent au second semestre.

"Dans un environnement encore incertain, les fondamentaux du secteur du luxe restent solides et Prada est bien positionné pour capter la croissance à long terme", a commenté lors d'une conférence avec des analystes le président du groupe, Carlo Mazzi.

La griffe a dégagé un bénéfice opérationnel (Ebit) de 20 millions sur l'année et de 216 millions d'euros au second semestre.

Les ventes au détail en Asie-Pacifique ont progressé de 1 pour cent à 914 millions d'euros en 2020, à taux de change constants, avec une forte reprise au second semestre (+19 pour cent), portée par la Chine continentale (+52 pour cent), Taïwan (+61 pour cent) et la Corée (+22 pour cent).

A l'inverse, les ventes en Europe ont chuté de 35 pour cent à 561 millions d'euros, pénalisées par l'absence de touristes et des confinements prolongés, avec environ 30 pour cent des magasins fermés sur l'année.

Outre sa marque éponyme, le premier groupe de luxe italien en termes de chiffre d'affaires compte Miu Miu, Car Shoe et Church's.

Pour faire face à la crise sanitaire, Prada a mis en oeuvre des mesures de réduction des coûts (renégociation des contrats de location, annulation d'opérations marketing), adapté la production et revu à la baisse ses investissements.

Le groupe a également mis l'accent sur les ventes en ligne, qui ont plus que triplé en 2020.

Depuis avril 2020, la styliste emblématique et fondatrice Miuccia Prada travaille avec un co-directeur créatif, le designer Raf Simons, ancien de Jil Sander, Dior puis Calvin Klein. (AFP)

Crédit : Prada via YouTube