• Home
  • Actualite
  • Business
  • Récap’ : les aides de l’Etat pour les textiliens en proie à la crise

Récap’ : les aides de l’Etat pour les textiliens en proie à la crise

By Odile Mopin

2 janv. 2023

Business

Alex Gallosi

Télescopage de crises, cumul de hausses… Les temps sont perturbés, l’industrie encaisse. Si la pandémie n’a plus que très peu d’impact direct en Europe, il n’en est pas de même en Chine, d’où viennent la plupart de nos approvisionnements d’habillement.

Last but not least, à peine la pandémie semblait derrière nous que la guerre en Ukraine entraînait sa cohorte de conséquences négatives, à commencer, du point de vue économique par les hausses de l’énergie et par l’inflation qui flambe. La fin de l’année a ainsi vu la publication de décrets visant à aider les entreprises à faire face à l'explosion des coûts de l'énergie, de même que l'adoption du Projet de Loi de Finances 2023, qui comporte le maintien du Crédit Impôt Collection (CIC) et la suppression progressive de la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE) va dans le sens du soutien aux industriels textiles. L'Union des Industries Textiles (UIT) « se félicite de ces avancées significatives » et reprend, dans sa la lettre aux adhérents, les points clés des aides obtenues. Revue de détail.

Energie

Les ennoblisseurs textiles, qui jusqu’ici ne bénéficiaient pas des dispositifs d’aides réservées aux entreprises « énergo-intensives » sont désormais inclus dans ce volet d’aide. Ce maillon indispensable de la filière textile et de sa chaîne de production, qui représente une centaine d’entreprises est très impacté par les hausses des prix de l’énergie. Il a été en effet intégré par la Commission Européenne à la liste des activités dépendantes de l’énergie.

Crédit Impôt Collection

Ce soutien à l’innovation des entreprises textiles est prolongé jusqu’à fin 2024.

Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises

Confirmée, sa suppression se fera en deux étapes : en 2023, une réduction de cent pour cent des taux de CVAE s’appliquera, avant la suppression totale en 2024. L’UIT, qui défend de longue date la suppression de la CVAE, estime le bénéfice pour l’industrie à hauteur de plus de 25 pour cent des gains réalisés.

aides de l'Etat