Réforme du Code du travail : les employés du textile inquiets

Ce vendredi 22 septembre 2017, le président de la république française Emmanuel Macron a paraphé en direct à la télévision nationale les cinq ordonnances qui forment la nouvelle réforme du Code du travail. Malgré la fermeté du gouvernement de sa détermination à appliquer ces lois, cette action n’a pas réussi à apaiser le coeur des manifestants. En effet depuis la présentation, au début du mois de septembre, des cinq ordonnances, les salariés et les syndicats n’ont cessés d’appeler à la mobilisation et à la grève contre cette réforme.

La CGT avait appelé, mardi 12 septembre, à une journée d’actions (grève, distributions de tracts…) baptisée “loi travail XXL” pour réclamer “le retrait total de ce projet de loi qui n’est pas démocratique” déclare Ambre Danquigni, chargée de communication à la fédération Cgt Commerce et Services. Plusieurs autres journées ont eu lieu avant et après la mise en place médiatique de la réforme.

Réforme du Code du travail : les employés du textile inquiets

Des français inquiets pour l’avenir

Selon un sondage "L'Opinion en direct" de l'institut Elabe, 53 pour cent des Français seraient favorables au mouvement de protestation contre la réforme du code du travail. De nombreux citoyens estiment d’ailleurs que les droits des salariés sont clairement menacés par la réforme. “ Beaucoup d'économistes jugent que pendant les premiers mois, voir les premières années, on ne créera pas plus d’emplois mais on va, au contraire, en détruire” affirme Mourad Rabhi, secrétaire général Fédération, Textile, Habillement, Cuir. “Pour moi cette réforme va permettre de pouvoir licencier beaucoup plus facilement” ajoute-t-il.

Du côté des salariés, la crainte est la même. Céline H. travaille depuis cinq ans dans la boutique parisienne d’une célèbre enseigne de prêt-à-porter, située sur le boulevard Haussmann. Elle s’inquiète de l’application de cette réforme : “Avec la croissance des achats en et la baisse du pouvoir d’achat, la fréquentation en magasin est en baisse. Ajouter à cela la baisse du tourisme, les nouvelles ne sont pas bonnes pour nous. Si le secteur est en difficulté et que les employeurs ont maintenant des facilités à limoger, l’avenir n’est pas optimiste pour nous” confie la vendeuse.

Réforme du Code du travail : les employés du textile inquiets

Les français craignent pour leurs emplois

“On le sait ce qui permet de créer des emplois c’est le carnet de commandes, ou alors l’investissement… mais ce n’est certainement pas le code du travail ou les mesures de flexibilités mises en place!” dénonce encore Mourad Rabhi, avant d’ajouter : “ Ce n’est pas une réforme équilibrée, il y a énormément de mesures de flexibilités et quasiment aucune mesure de sécurité, que le salarié était en droit d’attendre.”

D’après le sondage d’Elabe, plus de huit Français sur dix pensent que la réforme du Code du travail donnera plus de libertés aux entreprises. Ce taux atteint presque 90 pour cent chez les commerçants et les artisans. Des secteurs qui continuent d’appeler à la mobilisation partout en France. “À partir du moment où vous amenez toutes les garanties à un chef d’entreprise qu’on peut licencier pratiquement sans justifier, on peut craindre que cela conduise à la destruction des emplois et non à la création.” conclu-t-il.

Photo : FashionUnited.fr, Cgt.fr
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS