• Home
  • Actualite
  • Business
  • Réparation, réemploi et recyclage : état des lieux de l’économie circulaire française en 2023

Réparation, réemploi et recyclage : état des lieux de l’économie circulaire française en 2023

By Florence Julienne

loading...

Scroll down to read more

Business

Circle Economy Credits: Circle Economy

Une étude, menée par la société de conseil Accenture pour la Fédération de la Mode Circulaire, fait état de données factuelles pour mesurer l’importance de la circularité – réparation, réemploi et recyclage – dans les échanges commerciaux 2023, en France.

Ce sont plus de cinquante entretiens, menés auprès d’acteurs du secteur de la mode, qui permettent d’affirmer à Accenture, dans un rapport signé par Quentin Muret et Maggy Tual, que la circularité a été priorisée en 2023. L’année aurait été, en effet, marquée par une redynamisation de l’offre de service de la réparation, une accélération du marché du réemploi et des progrès constatés dans le domaine du recyclage.

En 2023, 6,8 milliards d’euros auraient été générés en France via les modèles d’affaires circulaires que sont la réparation, le réemploi, la location et l’upcycling soit une progression de 17 % par rapport à 2022.

Le dynamisme de la seconde main se lit dans la performance du marché, qui a généré 5,3 milliards d’euros en 2023, soit une croissance de 18 % par rapport à 2022. Selon le communiqué, « cette tendance à la hausse devrait perdurer puisqu’on estime que les ventes valeur sécurisées via ce modèle d’affaire pourraient atteindre 11,6 milliards d’euros en 2030 ».

Les perspectives du marché de la mode circulaire en France, à l’horizon 2030, montrent un potentiel de création de valeur de 14,3 milliards d’euros et de réduction d’émissions potentielles CO2 de 16 %, dans une logique de production et consommation raisonnée.

La mode circulaire devrait également être un vecteur de croissance intéressant pour l’emploi : environ 35 000 emplois directs potentiellement créés ou maintenus d'ici à 2030, ce qui, selon Accenture, compenserait une majeure partie des pertes subies dans l’industrie ces dix dernières années.

Au final, cette étude, qui s’inscrit en complément de la première édition, publiée en avril 2023, met en lumière l’appropriation des modèles opérationnels de la réparation par les marques et enseignes.

ECONOMIE CIRCULAIRE