(publicité)
(publicité)

Roberto Cavalli paye les frais de sa restructuration. La marque italienne a conclu 2016 sur des pertes de 55,2 millions d’euros, face au bénéfice de 32,7 millions d’euros obtenus en 2015.

L’entreprise, dirigée par Gian Giacomo Ferraris, a vu ses ventes baisser de 13,6 pour cent pour un chiffre d’affaires total de 155,2 millions d’euros. Selon WWD, elle enregistre un ebitda négatif de 26,1 millions d’euros.

La marque italienne explique que les mauvais résultats de cette dernière année sont dûs à la restructuration. Ferraris assure pouvoir regagner du terrain cette année et retrouver un ebitda positif en 2018. Le conseiller délégué, qui a rejoint Roberto Cavalli en juillet dernier, espère stabiliser les ventes dans les mois à venir.

Roberto Cavalli commençait sa restructuration en 2015 juste après le rachat de 90 pour cent du capital du fonds Clessidra Capital Partners.

L’an dernier, la marque a licencié 30 pour cent de ses employés et fermé ses bureaux de Milan pour les intégrer à son usine de Florence, dans le but d’optimiser sa production et sa logistique.