• Home
  • Actualite
  • Business
  • Saison festive mitigée pour Burberry
Saison festive mitigée pour Burberry

Business

Saison festive mitigée pour Burberry

By AFP

23 janv. 2019

Le groupe de luxe britannique Burberry a fait état mercredi de ventes mitigées en fin d'année dernière pendant la période cruciale d'avant Noël, avec une bonne performance en Chine mais un recul de la fréquentation de ses magasins aux Etats-Unis.

Le fabricant des célèbres trench-coats beiges a présenté des ventes au détail - c'est-à-dire dans ses boutiques - de 711 millions de livres (808 millions d'euros) lors de la période de 13 semaines achevée le 29 décembre - soit 1 pour cent de moins que l'année précédente à période comparable.

A périmètre constant, les ventes ont progressé toutefois de 1 pour cent. Les ventes à périmètre constant retranchent l'impact des acquisitions ou cessions de magasins et de changements d'amplitude des horaires d'ouverture, calculent les données à taux de change constant et tiennent compte des ventes sur internet. Elles représentent une donnée scrutée par les analystes.

Le groupe a fait part d'une bonne performance dans la région Asie-Pacifique, tirée par la Chine où les ventes ont progressé d'environ 5 pour cent. Dans sa région Europe-Moyen-Orient-Inde-Afrique, Burberry a évoqué "une légère amélioration des dépenses touristiques d'un trimestre sur l'autre".

L'enseigne a en revanche reconnu que sa performance en Amérique, notamment aux Etats-Unis, avait "subi l'impact négatif d'une baisse de la fréquentation" de ses magasins.

Le groupe a insisté sur ses efforts promotionnels, via par exemple sa présence accrue sur les réseaux sociaux - un million de suiveurs d'un trimestre sur l'autre pour ses comptes Instagram et WeChat.

Sans donner de chiffres sur son activité "de gros" - les ventes de vêtements et accessoires Burberry via d'autres distributeurs -, il a expliqué avoir accru le remodelage de cette activité lors du semestre écoulé, notamment aux Etats-Unis où il abandonne sa présence dans les circuits de distribution hors-luxe.

Il s'est montré optimiste avant l'arrivée dans ses magasins, à partir de la fin février, des premières créations de son nouveau directeur artistique Riccardo Tisci (ex-Givenchy).

Arrivé en mars dernier, Riccardo Tisci a donné un coup de jeune à la vénérable maison britannique avec un défilé orienté luxe et streetwear, lors de la Fashion Week de Londres à la mi-septembre.

Riccardo Tisci est arrivé chez Burberry peu après un autre Italien, Marco Gobbetti, ancien chef de l'enseigne de vêtements et de maroquinerie de luxe Céline (propriété de LVMH), qui a pris la direction générale du groupe.

Après des années de ventes peu enthousiasmantes, les deux hommes ont pris la relève de l'ancien directeur général et directeur de la création, l'emblématique Christopher Bailey parti l'an passé.

Le groupe a maintenu ses objectifs financiers pour l'ensemble de son exercice comptable 2018-2019, avec notamment une réduction de coût annuelle de 100 millions de livres. (AFP)