Sébastien Badault (Alibaba France) : « Nous espérons que tout l’écosystème rejoindra le Luxury Pavilion »

En Chine, la classe moyenne devrait représenter 500 millions d’acheteurs potentiels d’ici 2020. Les marques françaises, notamment de luxe, étudient toutes les possibilités pour pouvoir pénétrer le marché chinois, dont la consommation est actuellement en pleine mutation. Sébastien Badault, Directeur Général France d’Alibaba, explique à FashionUnited comment les marques françaises partent à la conquête de la Chine et quels sont les outils mis en place par la plateforme de vente en ligne pour faciliter leur arrivée sur le marché.

Pouvez-vous retracer votre carrière en quelques lignes ?

J’ai commencé par suivre une formation universitaire en marketing et communication aux Etats-Unis, puis j’ai fait mes premiers pas en entreprise au sein de la start-up Sports.com, que CBS a rachetée par la suite.

A mon retour en France, j’ai rejoint l’agence digitale Textuel La Mine avant son rachat par TBWA. Puis, j’ai participé au lancement d’Amazon en France, avant d’être débauché par Google, où je suis resté près de dix ans.

Mon goût du challenge m’a ensuite amené à rejoindre Alibaba. Leur projet d’aider les entreprises françaises à partir à la conquête du marché chinois m’a séduit.

Quelles sont vos fonctions au sein du groupe Alibaba ?

Je dirige le bureau français d’Alibaba. Il est constitué d’une vingtaine de personnes, qui ont toutes un lien avec la Chine. Je suis également responsable international de notre stratégie sur la Mode et le Luxe.

Mon but, et celui de toute l’équipe, est de créer une relation avec les partenaires locaux et d’aider les marques françaises, les détaillants, les petites entreprises à saisir les opportunités qu’offre la Chine et comment Alibaba peut les aider à accéder à ce marché.

Il y a une forte demande des consommateurs chinois pour les marques françaises dont le savoir-faire séduit : les secteurs traditionnels comme la mode, la cosmétique, le vin ou la nourriture, mais aussi l’univers de l’enfance/bébé peuvent trouver en Chine de nouveaux gisements de croissance. Et l’industrie française du luxe y est, bien entendu, particulièrement réputée et prisée. Nous souhaitons porter un message particulièrement fort autour du « Made in France for China ».

Sébastien Badault (Alibaba France) : « Nous espérons que tout l’écosystème rejoindra le Luxury Pavilion »

Combien de marques françaises vendent leurs produits sur vos plateformes?

Au total, il y a plus de 180 000 marques sur Tmall, avec 7 000 marques étrangères (non chinoises) - dont environ 200 marques françaises.

Tmall Global, plateforme réservée aux marques qui n’ont pas encore de présence en Chine, existe depuis bientôt 3 ans et nous sommes bien positionnés avec une cinquantaine de marques françaises dont Nuxe, Bernar Magrez ou Arkophrama sur un total de 250 à 300 marques présentes sur cette plateforme.

À quoi est due l’accélération de l’adhésion des marques françaises au groupe ?

De plus en plus de marques françaises entendent parler de l’ampleur de Tmall en Chine. C’est la première destination des consommateurs chinois pour le shopping sur Internet, et notamment sur mobile, toutes catégories confondues. Alibaba agit comme partenaire de confiance pour les entreprises qui accèdent au marché chinois : d’un point de vue logistique, avec Tmall et Tmall Global, les entreprises n’ont pas à investir dans les infrastructures requises pour créer un site Internet ni à chercher les bons fournisseurs. De plus, nous offrons également aux entreprises internationales un accès à l’écosystème entier d’Alibaba et notre connaissance unique de plus de 537 millions de consommateurs actifs. Nos services incluent les technologies de paiement en ligne sécurisé avec Alipay, une logistique efficace avec Cainiao, ou encore un marketing innovant avec Alimama, pour n’en citer que quelques-uns.

Sébastien Badault (Alibaba France) : « Nous espérons que tout l’écosystème rejoindra le Luxury Pavilion »

Nous sommes une véritable passerelle pour les entreprises françaises vers le marché chinois. Grâce à Alibaba, les structures de toute taille ont accès à un potentiel de croissance inexploité. Nous constituons une opportunité pour ces entreprises dont les produits séduisent une cible de consommateurs grandissante : la seule classe moyenne chinoise représentera 500 millions de potentiels acheteurs en 2020.

Il y a une révolution de la consommation en Chine, avec des consommateurs qui cherchent de plus en plus de produits haut de gamme et un savoir-faire typiquement français. Nous exportons ainsi ce savoir-faire, en accompagnant les marques françaises et en leur ouvrant l’accès à notre écosystème.

Parlez-nous du Luxury Pavilion... De quoi s’agit-il et comment fonctionne ce service?

Le Luxury Pavillion est une plateforme dédiée aux marques de luxe et accessible uniquement sur invitation à certains de nos consommateurs.

Elle permet de répondre aux besoins de plus en plus sophistiqués des consommateurs de luxe. Nous savons combien compte l’expérience d’achat dans le secteur du luxe. Aussi, le Luxury Pavillion apporte la même exclusivité et le service sur-mesure qu’une expérience en magasin, mais enrichie.

Les marques peuvent tirer profit de leur stratégie de contenu en utilisant le brand hub, proposer des produits en exclusivité gràce à Tspace et surtout profiter de nos outils d’analyse de data afin de determiner qui sera leur client de demain.

Quels projets de croissance avez-vous avec Luxury Pavilion ?

Nous souhaitons d’une part continuer à développer le Luxury Pavillion pour en faire le lieu le plus exclusif et sophistiqué, répondant aux besoins des consommateurs premiums. D’autre part, nous avons la volonté d’aider les marques à améliorer leur relation client en offrant, via cette plateforme, une expérience unique et haute gamme.

Nous avons pour objectif de faire du Luxury Pavillion la vitrine de notre stratégie *New Retail* dans ce qu’elle a de plus puissant : en tirant parti de notre large audience et de notre connaissance du marché et des clients, grâce à la data et à la puissance de nos technologies, pour offrir aux marques premium des moyens innovants et efficaces d’interagir avec leurs clients et futurs clients, que ce soit sur nos plateformes ou dans les points de vente physique.

Quels sont vos arguments pour convaincre les marques de luxe françaises de vendre sur Luxury Pavilion ? Pourquoi certaines marques se résistent-elles encore ?

L’importance de la Chine sur le marché des produits de luxe est indéniable. Le nombre de millionnaires chinois devrait dépasser celui de toute autre nation d’ici 2018. D’ici 2021, la Chine comptera les ménages les plus aisés au monde. En 2016, 7,6 millions de ménages chinois ont consommé des produits de luxe : cela représente plus que la totalité de la population de Malaysie ou des Pays-Bas ! La moyenne des dépenses annuelles dans le luxe pour chacun de ces ménages s’élève à 71 000 RMB : c’est le double de ce que les ménages français ou italiens dépensent. Les consommateurs chinois du luxe dépensent ainsi plus 500 milliards de RMB en dépenses annuelles, ce qui représente près d’un tiers du marché mondial du luxe.

Les marques occidentales, en rejoignant notre plateforme, ont donc accès à un marché extrêmement vaste et en croissance constante, due à une population de consommateurs plus jeune, extrêmement digitalisée, plus éduquée et en recherche de produits de qualité. Il est important que ces marques comprennent qui est leur audience et comment s’adresser à elle de la bonne manière : ces nouveaux consommateurs n’achètent pas qu’un produit, ils achètent une histoire.

Les produits de luxe français sont particulièrement réputés et recherchés par les consommateurs Chinois. Et les marques sont de plus en plus alertes sur les opportunités que représente ce marché. Notre mission, chez Alibaba, est d’accompagner les marques, via nos plateformes, pour leur simplifier l’accès à ce marché complexe, avec une qualité de service qu’elles n’auraient pas ailleurs. Nous sommes leur partenaire business de confiance pour le marché chinois.

Vos pronostics pour les marques adhérentes concernant les prochaines années ?

Nous esperons que tout l’eco-système rejoindra le Luxury Pavilion et nous travaillons pour leur offrir une proposition de valeur totalement unique que seul Alibaba peut leur proposer.

Avec l’arrivée sur le marché de nouveaux consommateurs, plus connectés, éduqués et avec un pouvoir d’achat plus élevé que celui de leurs aînés, on assiste à une révolution de la consommation en Chine. La tendance du e-commerce de luxe devrait donc se renforcer, et KPMG prévoit que 50 pour cent des ventes de marques de luxe en Chine seront faites uniquement en ligne en 2020.

On peut donc parier sur une tendance croissante et pérenne de la consommation sur le Luxury Pavillion et un succès certain pour les marques, qui devraient ainsi séduire, conquérir et fidéliser de nouveaux consommateurs.

Photos : Alibaba France

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS