Zurich - Le recul des exportations horlogères suisses a ralenti en août, refluant de 11,9 pour cent sur un an à 1,3 milliard de francs suisses (1,2 milliard d’euros), a annoncé jeudi la fédération horlogère suisse, après une chute historique les mois précédents liée à la pandémie de Covid-19.

“L’évolution des exportations horlogères suisses reste négative, mais le choc initial se résorbe progressivement”, a souligné la fédération horlogère dans un communiqué.

Tous les grands marchés pour les horlogers suisses sont restés en territoire négatif à l’exception de la Chine où les exportations horlogères se sont accrues de 44,9 pour cent en rythme annuel, affichant une forte reprise pour le troisième mois d’affilée.

“Ce rebond s’explique entre autres par le rapatriement (en Chine) d’une partie des achats effectués jusqu’ici à l’étranger”, a expliqué la fédération horlogères, soulignant que cette hausse des achats dans le pays a toutefois pour corolaire un manque à gagner “en Europe et sur plusieurs marchés asiatiques”.

A Hong Kong, un marché historiquement considéré comme la porte d’entrée de l’Asie pour les horlogers suisses, les exportations de montres ont continué de reculer, refluant de 16,4 pour cent, après plusieurs mois de forte contraction depuis le début des manifestations pro-démocratie qui secouent l’ancienne colonie britannique.

En Europe, où les touristes chinois sont habituellement nombreux à venir faire leurs achats de produits de luxe lors de leur visite du Vieux Continent, elles ont chuté de 20,5 pour cent, le reflux en variation annuelle atteignant 15,3% au Royaume Uni, 32,2 pour cent en France et 33,1 pour cent en Italie.

Aux Etats-Unis, le deuxième plus gros marché pour les horlogers suisses, la baisse s’est limitée à 4 pour cent, après un mois de juillet à l’équilibre, la fédération horlogère reconnaissant que cette “amélioration relative fait toutefois suite à un deuxième trimestre parmi les plus mauvais”.

En avril, les exportations horlogères suisses avaient affiché une baisse record, s’effondrant de 81,3 pour cent, avant de chuter de 67,9 pour cent en mai, de 35,1 pour cent en juin et de 17 pour cent en juillet.

Au total, les exportations horlogères s’inscrivent en baisse de 30,5 pour cent depuis janvier par rapport au huit premiers mois de 2019. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS