Tie Rack France sauvé par Draeger Paris

En redressement judiciaire depuis quelques semaines, le spécialiste de l’accessoire de mode Tie Rack vient d’être repris in extremis par Draeger Paris. Cette société familiale fondée voici 130 ans, à l’origine une imprimerie, s’est depuis grandement diversifiée dans la carterie et la papeterie créative. Elle revendique aujourd’hui un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros. Olivier Draeger, dirigeant actuel et représentant la cinquième génération de l’entreprise familiale reprend les 111 employés de Tie Rack France et souhaite conserver les 27 points de vente existants en France.

Tie Rack, fondé à Londres en 1981, initialement expert de la cravate avant une diversification progressive, avait été racheté par le groupe industriel français Dutel, en 2014, sans pour autant parvenir à renouer avec le succès de ses premières années. Crises sociales de 2019 et 2020, puis crise sanitaire avaient « achevé » l’enseigne, contrainte pendant le confinement de former son réseau de points de ventes, dont certains n’ont pas encore réouverts.

L’objectif de Draeger Paris est d’intégrer l’enseigne, très axée sur les cravates et les foulards imprimés, d’où de possibles synergies, à son large portefeuille de marques distribué dans une cinquantaine de pays : La Carterie, Hallmark, Yvon, Nouvelles Images, et Toga, la dernière en date, acquise début 2020.

« Au fil des années, notre entreprise s’est développée sur un socle de valeurs fondamentales communes à toutes les générations : la créativité, la passion, la qualité et l’innovation, qui s’inscrivent dans une démarche responsable. La famille Draeger cultive depuis 1886 une expertise dans l’impression, la création, l’édition, un savoir-faire unique mis au service de notre mission : transmettre les émotions et les attentions pour rendre la vie encore plus belle. L’arrivée de TieRack France au sein de cette maison familiale s’inscrit dans cette dynamique et nourrit notre volonté de proposer une offre premium diversifiée, accessible à tous, permettant de faire plaisir et se faire plaisir, de partager et de transmettre », a souligné Olivier Draeger.

Crédit: Draeger Paris

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS