Timberland lance une campagne judiciaire pour protéger ses designs et brevets

Un communiqué de presse publié par la marque Timberland le 14 juin 2018 (Stabio, Suisse), nous apprend que la marque spécialiste de lifestyle outdoor lance une campagne judiciaire contre toute atteinte à ses designs et brevets. Objectif : protéger sa propriété intellectuelle. Timberland a pris des mesures agressives pour empêcher ses concurrents de copier les designs et technologies de sa ligne de chaussures.

Maître Kristine Marvin, du service juridique de Timberland, déclare dans ce même communiqué : "Nos marques déposées et nos brevets représentent l’essence de la marque, de ses produits uniques et désirables sur le marché," elle ajoute, "Nous sommes dévoués à respecter et à dépasser les attentes de nos clients, à travers l'innovation de nos designs et de nos technologies. Nous prônons la tolérance zéro contre ceux qui profitent du dur travail de nos équipes."

Le communiqué précise que cette mesure n’est pas à confondre avec la contrefaçon. Par cette nouvelle action, la marque souhaite combattre les labels qui utilisent ses designs et technologies pour la conception de leur propre produit. Récemment, Timberland a ordonné à ses conseillers juridiques, chargés de la propriété intellectuelle, d’intenter des actions juridiques contre tout produit du marché qui enfreindrait ces règles. Ces actions ont porté leurs fruits et la marque a d’ores et déjà accumulé quelques victoires à l’échelle mondiale et particulièrement dans la zone Emea.

Ces dernières années, Timberland a limité de manière considérable d’éventuels dommages à l’encontre de sa marque et de ses affaires en empêchant la vente d’imitations de ses chaussures emblématiques au Royaume Uni, en France, Belgique, Allemagne, Italie et Portugal. Ces imitations concernaient principalement les Chaussures Timberland "Kenniston", "Courmayeur", "Radford", et "FlyRoam Wedge", ainsi que les semelles aux innovations technologiques telles que "Sensorflex" et "Aerocore".

Timberland s'est engagé à lancer des actions judiciaires contre toute entreprise qui enfreindrait la propriété intellectuelle de la marque.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS