Le spécialiste japonais des textiles techniques et fibres de carbone Toray a annoncé vendredi un bénéfice net en petite hausse au premier semestre de l'exercice 2018/19, malgré le coût plus élevé des matières premières et du pétrole.

Sur la période d'avril à septembre, le résultat net a augmenté de 2,1 pour cent à 48,5 milliards de yens (370 millions de yens au cours actuel). Le groupe a ainsi réussi à redresser la barre après un premier trimestre qui s'était traduit par un déclin de 12,5 pour cent. Le profit d'exploitation a, lui, fléchi de 0,5 pour cent à 77,7 milliards de yens, incitant Toray à légèrement abaisser sa prévision annuelle à 160 milliards de yens, au lieu de 165 milliards.

Le bénéfice net est en revanche toujours attendu à 98 milliards de yens (+2,2 pour cent sur un an), sur un chiffre d'affaires de 2.450 milliards de yens (+11 pour cent). Au terme des six premiers mois de l'exercice, les recettes ont atteint 1.191,2 milliards de yens (+13,6 pour cent).

Toray, important fournisseur de tissus techniques pour la populaire marque vestimentaire japonaise Uniqlo (Fast Retailing), a enregistré une forte augmentation des ventes dans sa branche la plus importante des fibres et textiles (+19 pour cent).

La demande du secteur automobile a permis de compenser "les faibles livraisons de produits pour la fabrication de vêtements au Japon, en partie du fait d'une météo inhabituelle pour la saison", explique le groupe dans un communiqué.

Son activité de produits chimiques de spécialité s'est également bien portée (+11 pour cent), surtout dans l'automobile et les batteries lithium-ion. Ceux destinés aux composants électroniques (pour smartphones notamment) et aux écrans organiques électroluminescents (Oled) ont toutefois souffert du "ralentissement de la demande".

Dans le segment des matériaux composites et fibre de carbone, sa spécialité, les recettes ont progressé (+13,7 pour cent) grâce à la demande dans l'aéronautique, l'environnement et le domaine de l'énergie. Mais le bénéfice opérationnel a chuté de 43 pour cent à cause des matières premières, d'une concurrence accrue et de frais liés à l'acquisition du groupe néerlandais TenCate Advanced Composites.

Pour le reste de l'année, Toray réitère sa vigilance à l'égard des "tensions commerciales croissantes" entre les Etats-Unis et la Chine, des "politiques protectionnistes" et des négociations du Brexit en Europe. A la Bourse de Tokyo, ces résultats ont été bien accueillis: le titre bondissait de 4,5 pour cent après la parution du communiqué, dans un marché en repli. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS