(publicité)
(publicité)

Le spécialiste japonais des textiles techniques et fibres de carbone Toray a publié vendredi un bénéfice net en repli de 11 pour cent au premier semestre, mais son bénéfice opérationnel et ses ventes ont progressé et le groupe a maintenu ses prévisions.

Le bénéfice net du groupe d'avril à fin septembre a totalisé 47,5 milliards de yens (360 millions d'euros au cours actuel), en repli de 11 pour cent sur un an, en raison notamment de charges environnementales et de coûts de restructurations plus élevés qu'un an auparavant.

Mais son bénéfice opérationnel sur la même période a progressé de 2,3 pour cent à 78 milliards de yens et son chiffre d'affaires de 9,5 pour cent à 1.048,2 milliards de yens, selon un communiqué. Dans les fibres et textiles, son principal segment d'activité, Toray explique avoir profité de la persistance d'une demande forte dans les applications automobiles et hygiéniques (comme les couches-culottes). Ses ventes de produits de chimie de spécialité pour l'automobile, les batteries électriques lithium-ion ou encore l'électronique se sont également bien portées.

La situation a été plus contrastée dans son activité de fibres de carbone, avec des ventes en augmentation, grâce notamment à l'industrie aéronautique, mais une performance opérationnelle en baisse, sur fond d'un renchérissement des matières premières et d'une "intensification de la concurrence", selon le communiqué.

Toray a conservé ses prévisions pour son exercice 2017/18 qui s'achèvera le 31 mars prochain, mais en se basant sur un taux de change plus favorable du yen face au dollar (110 yens pour un dollar, contre 105 yens précédemment). Il table ainsi toujours sur un bénéfice net de 100 milliards de yens sur l'ensemble de l'exercice, quasi stable sur un an, pour un gain opérationnel en hausse de 12,3 pour cent à 165 milliards de yens et des ventes en progression de 9,6 pour cent à 2.220 milliards de yens. (AFP)