• Home
  • Actualite
  • Business
  • Trois Français sur quatre estiment que les marques ont perdu en authenticité

Trois Français sur quatre estiment que les marques ont perdu en authenticité

By Herve Dewintre

23 mars 2022

Business

Kirill Tonkikh, Unsplash

Commanditée par la plateforme Faire, une étude pointe du doigt le déséquilibre entre les produits proposés par les marques et les attentes des Français.

D’après l’enquête effectuée du 9 au 10 février dernier par l’institut OpinionWay pour la plateforme de vente de gros en ligne Faire (qui met en relation les commerçants locaux et indépendants avec les marques et les artisans), le verdict des Français est tranché : trois quart d’entre eux estiment en effet que les marques ont perdu en authenticité. La cause principale : la standardisation des produits. Pour le dire autrement, les consommateurs considèrent que les marques ne font plus l’effort de proposer des produits originaux.

La crise sanitaire a rabattu les cartes : un francais sur deux déclare désormais accorder plus d’importance au lieu de fabrication d’un produit avant de l’acheter. 67 pour cent des sondés admettent également opter davantage pour les produits responsables et notamment pour les produits artisanaux qui sont considérés, à juste titre, comme un mode de consommation responsable et éthique. 75 pour cent des personnes interrogées affirment que le fait de soutenir les marques indépendantes est d’autant plus important que celles ci proposent des produits de meilleures qualités par rapport à ceux des grandes chaines.

Sept consommateurs sur dix jugent également que les produits disponibles sur le marché ont tendance à se ressembler, pointant ainsi du doigt la standardisation grandissante du commerce. Les catégories les plus standardisées sont les vêtements et accessoires de mode (54 pour cent), l’alimentaire (51 pour cent), les cosmétiques (produits d’hygiène et de beauté, 40 pour cent), le mobilier (37 pour cent) ou encore les jouets (33 pour cent). « La pandémie a grandement contribué à valoriser le commerce local et indépendant auprès des consommateurs français» commente Olivier Buffon, Directeur International de Faire.

Comment les Français procèdent-ils à l’heure d’acheter des vêtements, des objets de décoration ou encore des cadeaux ? Le plus grand nombre affirment chercher les produits qui reflètent le mieux leur personnalité et dans lesquels ils se reconnaissent (respectivement 33, 31 et 19 pour cent). Ils sont tout autant à se laisser guider par leur goût et à acheter spontanément ce qui leur plait quand il s’agit d’un objet de décoration (31 pour cent), mais légèrement moins pour les vêtements (26 pour cent).

Baisse de confiance dans les influenceurs pour faire découvrir des marques indépendantes

Autre enseignement de l’enquête : les grandes chaines de magasins, les influenceurs et les créateurs de contenus sur les réseaux sociaux joueront un rôle moins important selon les Français sondés pour faire découvrir les marques indépendantes. « Cette étude fait apparaître un déséquilibre majeur entre les produits proposés par les marques et les attentes des Français. La demande croissante d’originalité, d’authenticité, de personnalisation, de nouveauté ou encore d’éthique commence d’ores et déjà à laisser entrevoir ce à quoi ressemblera le commerce de demain » conclut Olivier Buffon.