• Home
  • Actualite
  • Business
  • Un t-shirt antivax affichant une étoile jaune vendu sur la plateforme Merch by Amazon

Un t-shirt antivax affichant une étoile jaune vendu sur la plateforme Merch by Amazon

By Herve Dewintre

31 mai 2021

Business

Outrage indécent à la mémoire de millions de victimes ou acte de rébellion légitime face à une privation de liberté ? Dans tous les cas, une provocation volontaire qui met en lumière les limites et les dérives possibles de certains services mis en place par le géant Amazon. L’objet de la discorde est un t-shirt proposé par un vendeur partenaire inscrit sur la plateforme Merch by Amazon. Cette plateforme datant de 2016 permet à n’importe quel utilisateur inscrit de vendre des t-shirts. Disponible aux États-Unis, en Allemagne et en Angleterre, cet outil n’est toujours pas déployé en France.

Merch by Amazon séduit par sa simplicité. Contrairement aux sites de «print on demand» tels que Spreadshirt, la plateforme prend intégralement en charge la fabrication de vos t-shirts à partir du design que vous lui fournissez après la création de votre compte vendeur. De quoi générer des ventes souvent passives dont le montant peut dépasser les 1000 dollars par mois, sans publicité particulière, pour les apprentis-entrepreneurs. Les vendeurs débutants sont autorisés tout d’abord à vendre dix produits au palier un. Le deuxième palier autorise la vente de 25 t-shirts, le troisième palier réclame la vente de cent produits pour passer au niveau suivant.

Cet outil est d’autant plus séduisant qu’il ne nécessite aucun capital de départ même si les résultats ne sont pas immédiats. Il ne s’embarrasse pas non plus apparemment des règles éthiques et juridiques en vigueur dans le commerce traditionnel. C’est du moins ce que révèle le scandale provoqué ce week-end par la mise sur le marché, par un compte vendeur, d’un t-shirt arborant une étoile jaune au centre de laquelle figure l’inscription : Not Vaccinated. Plusieurs coloris disponibles, pour hommes, femmes et enfants. Le descriptif du produit indique : « Parfait pour les anti-vaccins, les défenseurs de la liberté médicale et les amoureux de la liberté ».

Quelle responsabilité pour Amazon ?

Ce parallèle stupéfiant s’inscrit dans un mouvement de contestation de grande ampleur. Les antivaccins dressent en effet depuis plusieurs mois, des deux côtés de l’Atlantique, une comparaison entre le passe sanitaire et l’étoile de David, un symbole historiquement lié à l’assassinat de six millions de juifs durant la seconde guerre mondiale. Aux États-Unis, l’élue républicaine Marjorie Tayor Greene a publié sur twitter l’affirmation suivante : « les employés vaccinés reçoivent un logo de vaccination, tout comme les juifs forcés par les nazis à porter une étoile jaune ». Un rapprochement repris en France par des personnalités comme Jean-Marie Bigard.

Face à l’indignation de plusieurs internautes qui ont signalé le produit, le t-shirt incriminé a disparu de la plateforme. Amazon néanmoins a indiqué au Figaro que le t-shirt n’était pas vendu et expédié par ses soins mais par le vendeur partenaire. Pourtant l’information accolée au produit indiquait clairement que la commande et l’expédition rapide pouvait être effectuée via Amazon Prime. Un lexique pour le moins ambigu. Le système mis en place par le géant américain est créatif et ingénieux. Il laisse cependant la porte grande ouverte aux dérapages et aux provocations difficilement contrôlables grâce au statut hybride de plateformes dans lesquelles Amazon dilue volontiers sa responsabilité.

Crédit : Unsplash, David Holifield