• Home
  • Actualite
  • Business
  • Vinted : 17 pour cent d'articles en plus depuis la crise

Business

Vinted : 17 pour cent d'articles en plus depuis la crise

By AFP

10 juin 2020

Paris - "Chute brutale, reprise, retour progressif à la trajectoire de croissance" : le site d'achat de vêtements de seconde main Vinted, qui avait cessé son activité pendant le confinement, revendique avoir déjà retrouvé un niveau d'activité en phase avec ses ambitions pré-coronavirus. L'entreprise constate en effet une augmentation de 17 pour cent en plus d'articles mis en ligne sur sa plateforme depuis fin février..

AFP : Quelles mesures avez-vous prises pour faire face à l'épidémie de coronavirus et vont-elles rester en vigueur ?

Quand les mesures de confinement ont été mises en place, en France et en Espagne notamment où elles étaient parmi les plus strictes en Europe, nous avons décidé de nous arrêter totalement dans ces pays, jusqu'à ce que les règles et la situation soient clarifiées. Dans le même temps, nous avons travaillé sur la manière de rendre nos services plus sûrs.

Nous avons mis en place un délai plus important pour collecter les produits échangés, 21 jours au lieu de 3, pour que les personnes puissent choisir un moment où elles allaient aussi acheter de la nourriture, d'autres biens. Nous avons introduit un système de livraison sans contact et avons permis un système de réservation pour réaliser les transactions dans un premier temps et attendre la fin des mesures de confinement pour s'occuper de la livraison.

Il y aura peut-être d'autres virus à l'avenir et celui-là est toujours là, c'est pourquoi ce n'est que le début d'investissements multiples pour améliorer notre système logistique et de livraison. Expédition sans contact, casiers... Nous allons continuer à investir.

Le Covid a-t-il bouleversé vos plans en termes de financement ?

Nous avons levé récemment une importante somme (128 M EUR en novembre 2019, ndlr), investie pour assurer notre croissance. Nous pensons pouvoir faire de la seconde main le premier choix dans la mode.

Les choses ont changé, parce que pendant plus d'un mois nous avons enduré des pertes énormes, mais que nous avons presque considéré comme des investissements, pour protéger notre communauté. Ensuite notre communauté, d'environ 13 millions de personnes, est revenue, et l'activité post-Covid est en fait en ligne avec ce que nous attendions, avec ou sans Covid. Cela signifie que le futur à long terme de Vinted n'a pas tellement changé.

Vous estimez que cela valide votre modèle ?

Les gens ont un besoin absolu de gérer de manière efficace leurs sources de revenus, la manière de dépenser de l'argent, et une plateforme de seconde main comme la nôtre correspond à ces aspirations. Par rapport à l'année dernière, nous sommes deux fois plus "gros", avec des gens qui vendent davantage que l'an dernier. Le premier week-end de juin, nous avons connu les plus importantes ventes de tous les temps, et cela continue à grandir. Sur un mois, nous sommes 17 pour cent plus "gros" que nous étions avant le Covid. Nous avons connu une chute brutale, une reprise, un retour progressif à la trajectoire de croissance.

Quand nous avons fermé, ça a été pénible pour de nombreuses personnes, pour qui cela représente un petit revenu en plus, ou une façon d'économiser de l'argent et de consommer de manière plus responsable en achetant des vêtements. Nous nous sommes dit : "si le monde est secoué, est-ce que le public trouvera encore que (Vinted) est quelque chose d'important à ses yeux ?", et en fait, c'est le cas. (AFP)

Crédit : Vinted Facebook