Le groupe Vivarte, en cours de réorganisation, a annoncé lundi avoir bouclé la cession de son enseigne d'habillement Chevignon à un trio d'acquéreurs mené par la société financière Royer.

Vivarte avait annoncé en octobre dernier être en négociations exclusives pour céder la marque Chevignon, sa filiale à 100 pour cent depuis 2007, qui emploie 180 personnes et a dégagé un chiffre d'affaires de 24 millions d'euros sur l'exercice décalé 2017-2018 clos à la fin du mois d'août.

L'enseigne et son réseau de 60 points de vente en France et 115 à l'étranger, a été cédée à la Société civile financière Royer - soit la maison-mère du groupe Royer, "leader français du négoce de la chaussure" - ainsi qu'à deux "spécialistes de la mode et de la distribution", Stéphane Collaert et Thierry Le Guénic, a précisé Vivarte dans un communiqué.

Ce trio "reprend l'ensemble des magasins et le personnel, soit environ 180 collaborateurs", selon la même source. "Avec cette opération, la célèbre marque aux blousons en cuir sera en mesure de poursuivre activement son repositionnement stratégique, et d'amplifier la relance engagée depuis plus d'un an", résume le communiqué.

Les repreneurs "sauront conjuguer leur connaissance des secteurs de la mode, de la chaussure et de la maroquinerie pour offrir un nouveau départ à Chevignon, sous le signe de la croissance, notamment à l'international", a souligné Patrick Puy, président de Vivarte, cité dans le communiqué.

Il ajoute que le groupe "Vivarte pourra ainsi poursuivre le recentrage de ses activités et de ses moyens humains et financiers pour la croissance pérenne de ses enseignes les plus porteuses, La Halle et Caroll".

Via un vaste plan de restructuration, Vivarte s'est déjà séparé de la plupart de ses enseignes, dont André, Naf Naf, Kookaï et Pataugas. Il veut également céder Minelli, San Marina et Cosmoparis. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS