(publicité)
(publicité)

Les marques de chaussures et de textile André et Naf Naf seront cédées d'ici le mois de décembre, a assuré mercredi sur France Info Patrick Puy, le PDG du groupe en difficulté Vivarte, actuel propriétaire de ces enseignes.

Les chaussures André "ont été mises en vente au mois de mars, le processus suit son cours", a déclaré Patrick Puy à l'antenne de France Info, précisant qu'aucun repreneur n'avait été trouvé pour l'instant. C'est un processus "très compétitif" qui "prend neuf mois, ce sera fait dans la fin de l'année", a-t-il ajouté. "Nous allons attendre des offres pour le mois de septembre, on va les étudier, les améliorer et on annoncera tout cela en novembre-décembre", a-t-il détaillé.

Interrogé sur sa volonté de céder d'autres enseignes, M. Puy a répondu que sur les quatre marques mises en vente il y a un an, deux avaient déjà été cédées (Pataugas et Kookaï) tandis que les deux autres (Chevignon et la filiale espagnole Merkal) "suivent leur cours". "J'ai annoncé par la suite deux autres (marques), Naf Naf et André, ce sera fait avant décembre", a-t-il indiqué.

Le groupe Vivarte, en difficulté et engagé depuis plusieurs mois dans un plan de cessions et de restructuration, a présenté en janvier 2017 un plan de relance avec pour objectif de se recentrer sur six enseignes: La Halle et Besson (enseignes de périphérie) d'une part, Minelli, San Marina, CosmoParis et Caroll d'autre part (enseignes de centre-ville).

Il a déjà cédé plusieurs enseignes, dont Pataugas en mai dernier et Kookaï cette semaine, vendue à l'australien Magi. Vivarte a également engagé la vente de deux autres de ses marques emblématiques: André (786 salariés) et Naf Naf (860 salariés), lançant en parallèle deux nouveaux plans sociaux (PSE) à la Halle aux chaussures et chez Vivarte Services. (AFP)