Vivarte met en vente l'enseigne de chaussures Besson (PDG)

Le groupe Vivarte, qui a finalement décidé de vendre sa marque de chaussures Besson pour des raisons stratégiques, a annoncé jeudi des résultats annuels mitigés, avec des pertes réduites de plus de moitié mais un chiffre d'affaires en baisse de près de 20 pour cent.

Le groupe en difficultés, connu pour ses marques La Halle, Minelli, San Marina, CosmoParis et Caroll, est engagé depuis plusieurs mois dans un plan de cessions et de restructuration. Dans un communiqué annonçant ses résultats annuels pour l'exercice décalé 2016-2017, clos au 31 août, le groupe a annoncé un recul de son chiffre d'affaires d'environ 18 pour cent, à 1,8 milliard d'euros contre 2,2 mds EUR en 2016. Vivarte s'est félicité d'avoir enregistré un Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 84 millions d'euros, "en progression pour la première fois depuis six ans", après avoir dégagé 54 millions d'euros sur l'exercice précédent.

Néanmoins, le groupe affiche toujours des pertes, même si son résultat net est en "amélioration significative", passant d'une perte de 672 millions d'euros en 2016 à -305 millions en 2017. Ses capitaux propres redeviennent en outre positifs, à hauteur de 253 millions d'euros.

Ces résultats sont la conséquence d'une "nouvelle restructuration de la dette", finalisée en juin 2017, "qui a vu les 172 créanciers (de Vivarte, ndlr) abandonner à l'unanimité 864 millions d'euros", ramenant ainsi la dette brute globale à 574 millions d'euros, précise le groupe. Avec 929 millions d'euros de chiffre d'affaires, son "vaisseau amiral" la Halle (chaussures, vêtements et maroquinerie) génère à elle seule 53 pour cent des ventes du groupe. Pour le PDG de Vivarte, Patrick Puy, cité dans le communiqué, "tous les signaux sont au vert", le groupe ayant "retrouvé le chemin de la croissance et de la rentabilité grâce à une situation financière plus saine".

Besson en vente, Chevignon conservée

"On va mettre Besson en vente et le processus va démarrer aujourd'hui", a par ailleurs déclaré en matinée M. Puy à l'antenne de Radio Classique, en précisant que cette vente ne visait pas à poursuivre le désendettement du groupe mais s'expliquait par des raisons stratégiques.

Le groupe avait annoncé il y a un an qu'il se recentrait sur six enseignes, dont Besson. Mais fin octobre, les syndicats assuraient que Vivarte envisageait de céder cette enseigne, qui a généré en 2017 un chiffre d'affaires de 265 millions d'euros. "Le vrai sujet, c'est qu'on a une difficulté stratégique pour gérer Besson en face de la Halle aux chaussures", a expliqué à la radio le dirigeant, spécialiste des restructuration, arrivé à la tête de Vivarte il y a un an. "Pour assurer le développement harmonieux, et de la Halle aux chaussures et de Besson, nous pensons qu'il vaut mieux que Besson soit dans un autre périmètre", a ajouté M. Puy.

Interrogé également sur la cession des marques de chaussures et de textile André et Naf Naf, mises en vente au mois de mars, M. Puy a précisé qu'il donnerait les noms des repreneurs aux partenaires sociaux "la semaine prochaine". "On commence le processus d'information-consultation pour céder André et Naf Naf conformément à ce qu'on avait dit et dans de très bonnes conditions", a-t-il souligné.

Patrick Puy a également annoncé que Vivarte conserverait finalement la marque Chevignon - également mise en vente - "faute d'offre satisfaisante" de la part de repreneurs. "On va essayer de transformer Chevignon, de le développer de façon digitale (numérique), de réduire peut-être le nombre de boutiques et d'augmenter les ventes par internet", a-t-il dit. Dans son communiqué, Vivarte a par ailleurs annoncé qu'il dégageait pour 2018 un "budget d'investissement de 80 millions d'euros", qui sera consacré au développement de la logistique, du commerce électronique et du réaménagement de ses 2.247 boutiques dans le monde.

Présent dans 70 pays, Vivarte s'est désormais recentré sur les enseignes de périphérie avec La Halle, sur les chaussures en centre-ville avec Minelli, San Marina et CosmoParis, et sur le prêt-à-porter avec Caroll. (AFP)

Photo: Vivarte

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS