Walmart fait alliance avec Google pour lutter contre Amazon

Le choc des Titans. Le communiqué de presse commun, publié cette semaine par Google et Walmart peut d’une certaine manière faire penser au premier acte d’une guerre au sommet entre deux géants. D’un côté, Amazon qu’on ne présente plus : le site de e-commerce fait d’ores et déjà partie du top 5 des enseignes préférées des français ; et de l’autre Walmart : peu connue en France, cette multinationale américaine fondée aux débits des années 60 est le leader mondial de la grande distribution, loin devant Carrefour.

Ce leader mondial a peur d’Amazon. Et il a bien raison. Car il semble bien que rien ne peut résister à la progression fulgurante de cette relativement jeune entreprise américaine, initialement spécialisée dans la vente en ligne de livres, et qui désormais étend son champs d’action dans de multiples produits, dont la nourriture et la mode. En juin, Amazon a annoncé le futur rachat de la chaîne de supermarchés bio Whole Foods Market pour 13,7 milliards de dollars – la plus importante transaction de son histoire. Les deux entreprises ont beaucoup de points communs : elles communiquent toutes les deux sur leur politique de prix bas, et toutes deux sont régulièrement accusées d’écraser les petits commerces.

Passer commande en utilisant la voix

Les points communs s’arrêtent là. Car si l’empire de Walmart semble avoir atteint sa taille maximale, celle d’Amazon semble pouvoir encore s’étendre à l’infini. La raison est la suivante : l’entreprise de Jeff Bezos, fondée en 1994, multiplie les innovations et a acquis, en matière de technologies, de services, d’investissements dans la recherche et le développement, une avance significative. Et en ce qui concerne la logistique, Amazon est désormais imbattable : livraison en une heure, livraison prochaine par drone, usine automatisée pour les vêtements faits à la commande, les exemples d’innovations en la matière sont trop nombreux pour être cités.

Walmart de son côté a mis du temps pour prendre le e-commerce au sérieux. Ce retard est-il rattrapable ? L’annonce conjointe faite cette semaine avec un acteur aussi considérable que Google semble attester la réelle volonté de Walmart de reprendre les choses en main dans ce domaine. Que dit l’annonce ? A partir de septembre, Walmart commercialisera des* « centaines de milliers de produits » *sur Google Express, la plate-forme de livraison à domicile du moteur de recherche. Les clients pourront passer commande sur Internet, mais aussi en utilisant leur voix par l’intermédiaire de l’application mobile Google Assistant ou de l’enceinte connectée Google Home. La livraison sera gratuite à partir de 35 dollars (30 euros) d’achat. Cette offensive réussira t’elle à ébranler le géant de Seattle ? La tache est immense car Amazon, pour l’instant accapare à lui seul, selon le cabinet Slice Intelligence, 43 pour cent des ventes en ligne aux Etats-Unis

Crédit photo :Amazon, dr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS