L'action LVMH bondissait de plus de 5 pour cent, mardi matin à la Bourse de Paris, propulsée par l'annonce par le géant mondial du luxe de ventes en hausse de 10 pour cent au premier trimestre. A 09H40 (07H40 GMT), le titre gagnait 5,09 pour cent à 275,60 euros, dans un marché en hausse de 0,62 pour cent.

"LVMH publie une croissance en béton. En organique, elle est à deux chiffres dans toutes les divisions, hormis la distribution sélective, en hausse de 0,99 pour cent, mais qui a tout de même progressé de 16 pour cent en excluant l'arrêt de la concession de l'aéroport de Hong Kong", ont souligné les analystes de Aurel BGC.

Premier groupe du CAC40 à dévoiler ses ventes trimestrielles, le groupe de Bernard Arnault a fait état lundi d'un chiffre d'affaires de 10,85 milliards d'euros, supérieur aux estimations compilées par les agences Bloomberg et Factset, qui tablaient toutes deux sur 10,6 milliards.

En données organiques, la croissance sur un an s'affiche à 13 pour cent, "une progression à laquelle contribuent tous les groupes d'activité", a indiqué dans un communiqué le groupe. "LVMH démarre 2018 en trombe" et "si chacun s'accorde néanmoins à penser qu'une certaine normalisation du cycle (économique) se profile (...) LVMH n'en a cure dans l'immédiat", ont relevé pour leur part les analystes d'Invest Securities.

La Mode et Maroquinerie, division-phare du groupe avec des marques comme Fendi, Christian Dior ou encore Céline, a engrangé à elle seule 4,27 milliards d'euros de ventes, soit un bond de 16 pour cent de la croissance organique. Si les performances du mastodonte Louis Vuitton ne sont pas détaillées, LVMH souligne que la maison "enregistre un remarquable début d'année", grâce à "une dynamique créative toujours aussi forte dans tous ses métiers". Deuxième activité du groupe, la Distribution Sélective (Sephora, DFS) voit ses ventes progresser de 9 pour cent, à 3,1 milliards d'euros.

La croissance organique des ventes ressort même "à 16 pour cent en excluant l'arrêt de la concession de l'aéroport de Hong Kong. Sephora poursuit ses gains de parts de marchés partout dans le monde" tandis que ses ventes en ligne "connaissent un essor rapide", toujours selon LVMH. (AFP)