• Home
  • Actualite
  • Culture
  • La première édition de The Kooples Art Prize dévoile ses deux lauréats

La première édition de The Kooples Art Prize dévoile ses deux lauréats

By Maxime Der Nahabédian

loading...

Culture

Gaby Sahhar et Kim Farkas, lauréats du 1er The Kooples Art Prize, image © The Kooples

La marque de prêt-à-porter française The Kooples a lancé cette année la première édition de son prix pour l’art contemporain : The Kooples Art Prize. Ce 12 avril, le concours récompensait ses deux premiers lauréats, Gaby Sahhar et Kim Farkas, choisis parmi douze candidatures.

Mené sous l’impulsion du Studio Marant - Emily Marant, The Kooples Art Prize s’inscrit dans une véritable démarche d’accompagnement professionnel. Aux côtés du journaliste spécialiste de l’art contemporain Marc Beyney-Sonier, directeur artistique du prix, Emily Marant, sa directrice, a réuni un jury de professionnels ainsi que quatre rapporteuses pour proposer douze projets artistiques. Le duo a également engagé une collaboration avec la Maison Artagon, association dédiée au soutien, à la promotion et à l’accompagnement de la création et des cultures émergentes, ainsi qu’un partenariat avec le musée d’art contemporain du Val-de-Marne (Mac Val), le tout premier de ce type pour l’institution.

Un « reset »

À l’issue du prix, les deux lauréats produiront de nouvelles œuvres qui seront présentées à la rentrée prochaine à Paris, au sein même du nouveau flagship de la marque qui ouvrira ses portes à l’automne sur les Champs-Élysées. Marie Schott, Présidente Directrice Générale de The Kooples, s’est félicitée de cette démarche : « L’approche du prix d’art contemporain que nous avons créé est inédite pour une marque comme la nôtre et nous sommes fiers de proposer à des artistes cette opportunité d’exposer leur travail à un large public dans le magasin que nous ouvrirons prochainement sur les Champs-Élysées. » Le Mac Val accueillera à l’été 2023 une exposition collective regroupant les œuvres des lauréats, sous la direction artistique du commissaire d’exposition Thomas Coucou.

L’ambition de la marque : provoquer un véritable « reset » de The Kooples. Suite au rachat de la marque par le groupe suisse MF Brands (qui détient notamment les marques Lacoste, Aigle ou Gant) et au départ des frères fondateurs Alexandre, Laurent et Raphaël Elicha, sa nouvelle Présidente Directrice Générale veut donner une impulsion neuve à la marque fondée en 2008 et redéfinir un luxe accessible. Une renaissance qui passe par l’ouverture de son nouveau flagship sur les Champs-Élysées et l’expansion de la marque au domaine de l’art à travers The Kooples Art Prize.

Marc Beyney-Sonier, directeur artistique The Kooples Art Prize, Thomas Conchou, commissaire invité, et Emily Marant, directrice, The Kooples Art Prize © Jean du Sartel Heintz - The Kooples

À travers son prix, la marque entend appuyer sa singularité et inviter des artistes émergents à partager leur vision du monde, une vision engagée fondée sur une identité forte, sur le pouvoir du collectif et sur la solidarité. Si la marque évolue, son nouveau prix lui permettra de passer un nouveau cap, explique Capucine Safyurtlu, directrice de la création. « Le dialogue avec l’art contemporain va nous permettre de raconter une histoire qui ira bien plus loin dans la radicalité et la créativité. »

Pour cette première édition, le jury était constitué de : Julien Blanpied, collaborateur aux expositions temporaires au Mac Val, Thomas Conchou, commissaire invité, Anna Labouze & Keimis Henni, Fondateurs d’Aragon et directeurs artistiques des Magasins généraux, Anissa Touati, curatrice de la foire de Paris Internationale, Marie Schott, PDG de The Kooples, et Capucine Safyurtlu, directrice de la création.

mac val
The Kooples
Scroll down to read more