(publicité)
(publicité)
Les Ateliers de Paris : quand la ville oeuvre pour les créateurs

Dans le monde entier, la capitale française est reconnue pour son savoir-faire en matière de mode, d'innovation et de création. Les grandes marques qui ont vu le jour à Paris ne sont plus à présenter et l’art est omniprésent dans la capitale. Au-delà, de ses créateurs et artistes mondialement reconnus, la ville oeuvre activement pour le développement de ses jeunes talents et ce depuis maintenant onze ans.

Baptisée les Ateliers de Paris, le service a été fondé en 2005 à l’initiative du maire de l’époque Bertrand Delanoë et de son adjointe en charge des métiers d’art, de la mode et du design. “L’idée est partie du constat qu’à Paris, il y avait un foisonnement de professionnels, d’entreprises, de talents, de grandes écoles reconnues qui ne demandaient qu’à être mis en valeur” confie Lauriane Duriez, la directrice adjointe des Ateliers de Paris.

Les Ateliers de Paris : quand la ville oeuvre pour les créateurs

Les Ateliers de Paris disposent de trois locaux dans la capitale : un incubateur situé au 28 rue Faidherbe dans le onzième arrondissement, un autre incubateur, le plus ancien, au 30 rue du Faubourg Saint Antoine dans le douzième arrondissement et enfin La Pépinière du Viaduc des Arts qui se situe au 23, avenue Daumesnil, toujours dans le douzième arrondissement.

Plus de 200 talents en dix ans

Ils sont 40 jeunes créateurs à résider chaque année dans les différents locaux des ateliers de Paris. Des locaux où se côtoient les anciens élèves arrivés il y a un an et les nouveaux présents depuis septembre 2017. Pour Aurélia Leblanc, créatrice textile, l’arrivée aux Ateliers de Paris, il y a un an, a été un véritable tremplin dans sa vie professionnelle : “Dès mon arrivée, l’accompagnement et les conseils que j’ai reçu m’ont beaucoup aidé. Ça a commencé par un rendez-vous avec l’administration pour faire un diagnostique de ma situation et de mon projet et j’ai ensuite bénéficié d’un accompagnement personnalisé tout au long de l’année”.

Les Ateliers de Paris : quand la ville oeuvre pour les créateurs

Pour une durée de deux ans maximum, les jeunes créateurs bénéficient d’un local de travail à prix modéré (entre 150 et 340 euros) mais aussi d’un pôle conseil dans les domaines de la gestion, la comptabilité ou encore la communication. “Ce suivi m’a énormément aidé à établir les qualités et les lacunes de mon projet afin de l'améliorer”, admet la créatrice textile avant d’ajouter : “cela m’a vraiment permis de vraiment développer mon projet et de pouvoir maintenant vivre uniquement de mon activité ce qui était un point extrêment important pour moi”.

Les Ateliers de Paris : quand la ville oeuvre pour les créateurs

A chaque départ de créateur, un appel à candidature est lancé. Les personnes interessées déposent un dossier de candidature qui composé d’un questionnaire sur leur parcours et leur projet d’entreprise, accompagné d’un book présentant leurs travaux. A l’issue d’une présélection, les candidats dont le dossier est jugé pertinents (selon trois critères: la richesse créative, la maîtrise technique et le potentiel de développement économique) sont invités à se presenter leur projet devant un jury qui prendra la décision finale. La structure est principalement financée par la mairie de Paris mais aussi par des mécènes dont la Fondation Bettencourt Schueller.

Photo : Ateliersdeparis.com, Aurelialeblanc.com -