Après son placement sous administration le 7 janvier suivi de l'annonce de douloureuses restructurations, (fermetures de boutiques, corners et un plan de réduction d'effectifs) la marque de prêt-à-porter femme haut de gamme vient d'être reprise par sa compatriote, Austin Reed. L'enseigne de mode classique qui habille depuis longtemps la famille royale envisage de racheter 16 des corners Viyella et 21 des magasins en propre, qui permettra la sauvegarde de 230 emplois.

Avant son redressement judiciaire, Viyella comptait 40 boutiques en propre et 64 corners au sein des grands magasins. Le montant de l'offre de reprise de l'activité de la marque par Austin Reed reste inconnu. En 2007, Austin Reed a vu son chiffre d'affaires augmenter d'un tiers (8,8 millions livres sterling), et ses ventes atteindre 110 millions livres sterling.

Fondée en 1784, Viyella a fêté ses 200 ans en 1984. Le nom de la marque vient de son tissu phare : la flanelle (mélange de laine et de coton). La qualité exceptionnelle des ses vêtements (ses chemises pour homme et chemises de nuit pour femme comptent parmi les best-sellers en Angleterre) devient l'atout majeur de la griffe. Au fil des années, la société de tissus de luxe est passée entre les mains de plusieurs propriétaires. En 1986, Viyella fusionne avec le fabricant de tissus Coats Paton avant d'être rachetée en 2003 pour la somme modeste d'un livre sterling par Richard Thompson l'ex-président du club de football Queens Park Rangers. Quelques semaines à peine après son acquisition, ce dernier cède la marque à l' entreprise d'investissement Harris Watson, qui fut le dernier propriétaire en date de Viyella avant son redressement judiciaire en janvier 2009.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS