• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Automne-hiver 2023/2024 : quelles seront les couleurs à la mode selon Première Vision ?

Automne-hiver 2023/2024 : quelles seront les couleurs à la mode selon Première Vision ?

By Florence Julienne

18 juil. 2022

Mode

Courtesy of Première Vision Paris

Le salon du sourcing matières Première Vision Paris a dévoilé les trois gammes de couleurs les plus tendances pour l’Automne Hiver 2023-2024.

Palette de matières naturelles

À l’heure où l’écoresponsabilité est au cœur du débat, les questions relatives à la teinture font l’objet de beaucoup d’attentions. Rien d’étonnant, donc, à ce que les couleurs dites « naturelles » soient privilégiées. Ainsi, on voit éclore une « palette de matières naturelles en mutation, transformées par des manipulations artisanales et expérimentales. Des colorations grinçantes issues de recyclages insolites, de décompositions sensibles, de fermentations organiques », dixit le communiqué. Mais, sans doute pour casser le côté « boring », cette gamme à la mode pour l’Automne Hiver 2023-2024 est rehaussée de notes plus gustatives, directement sorties de notre cuisine : « des teintes d’ingrédients culinaires presque écœurants, une tendresse ambiguë, des luminosités énergisantes et vitaminées. Des associations sucrées salées qui dessinent un romantisme équivoque à la douceur provocante ».

Courtesy of Première Vision Paris

Couleurs : mastic, bleu tendre, jaune d’œuf, mélasse, chair fraîche et halo vitaminé.

Versatilité du gris

Dans un contexte d’économie d’énergie, les innovations esthétiques et techniques s’appuient sur une démarche créative frugale, riche d’idées et économe en moyens, forte de coopérations entre virtuosité artisanale et expertise industrielle. Côté couleurs Automne Hiver 2023-2024, cela se traduit par une neutralité élémentaire centrée sur les nuances et la versatilité du gris. Gris silencieux ou imposants, tonalités essentielles ou maximalistes. Gris verdis, chauds, dépigmentés métalliques ou mats. Gris profonds ou légers. « Une sobriété chromatique complice de l’opulence pour un luxe manifeste de modération. Une discrétion qui élève l’anonymat au rang d’ultime originalité ».

Courtesy of Première Vision Paris

Couleurs : vert d’argile, cire coulante, variété de gris, blanc froissé, argent vif.

Tensions dissonantes

Les références à l’antiquité et au classicisme jouent un rôle de fertilisant créatif. Les vestiges font l’objet de réinterprétations contemporaines, déclenchent des appropriations irrévérencieuses, des fusions esthétiques librement anachroniques. Rayon couleurs, cela s’exprime par des tensions dissonantes entre la puissance pigmentaire des sombres, l’éclat insolent des clairs et l’intensité élaborée des vifs. Des contrastes cadencés ou décadents, revendicateurs de réalités multiples. « Radicalité utilitaire, brutalité séduisante ou futilité assumée s’entrechoquent en contretemps. Des rencontres triviales entre rigueur et impertinence pour bousculer le classicisme, s’affranchir des codes convenables et ouvrir des perspectives esthétiques alternatives ».

Courtesy of Première Vision Paris

Couleurs : bleu vestige, bulle menthol, rose controverse, rouge syrah, vert épilogue, brun radical, évidence rouge, intuition bleue, vert nuit, violet trivial.

FW23
PREMIERE VISION
TENDANCES