Bangladesh : manifestation de victimes deux ans après l'incendie d'une usine textile

Les victimes d'un incendie meurtrier dans une usine textile au Bangladesh ont manifesté lundi devant le site, deux ans après la catastrophe, pour réclamer une indemnisation de la part de chaînes d'habillement occidentales. Environ 100 personnes ont défilé devant l'usine, reprenant des slogans contre ces distributeurs qui, selon elles, refusent de les indemniser pour l'incendie de l'usine Tazreen, en banlieue de Dacca, qui a tué 111 salariés le 24 novembre 2012. L'usine fournissait des vêtements pour l'américain Walmart, les magasins néerlandais C&A ou encore ENYCE, une marque détenue par le rappeur Sean "Diddy" Combs. "L'incendie a eu lieu il y a deux ans et nous n'avons toujours pas obtenu d'indemnisation pour les victimes", a dit Taslima Akter, une dirigeante syndicale, après avoir placé une couronne sur les ruines de l'usine en hommage aux victimes. "Les victimes ont obtenu une aide mais il ne s'agit pas ici de charité. Les marques doivent proposer une indemnisation complète conforme à la loi", a-t-elle ajouté.

Une aide jugée insuffisante

Selon l'ONG Human Rights Watch (HRW), chaque victime a reçu 100.000 takas (1.267 USD) du gouvernement et d'un collectif de fabricants mais cette somme a été dépensée en moins d'un an dans des frais médicaux. "Les victimes de Tazreen ont besoin d'un énorme soutien. Nombre de survivants ont échappé aux flammes mais leur vie a été ruinée", a dénoncé le directeur d'HRW pour l'Asie, Brad Adams. "Ces marques mondiales ne doivent pas esquiver leur devoir d'aider ces personnes", a-t-il encore dit. De son côté, l'ONG Clean Clothes Campaign a annoncé avoir conclu un accord avec C&A pour l'indemnisation des victimes de l'usine Tazreen, qui doit couvrir la perte de revenus, des bilans médicaux et les traitements.

Cet incendie fut à l'époque le plus meurtrier jamais survenu dans une usine textile au Bangladesh. Mais la catastrophe la plus terrible s'est produite quelques mois plus tard, lorsque s'est effondré en avril 2013 le Rana Plaza, un immeuble de neuf étages d'ateliers de confection près de Dacca, un accident qui a fait au moins 1.135 morts. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS