Du 30 janvier au 2 février, le rendez-vous des professionnels de l'accessoire de mode à Paris a réuni 380 marques, dont 48% de sociétés étrangères de 32 nationalités. Marqués par une fréquentation globale en hausse, les trois premiers jours du salon ont été une agréable surprise pour les exposants. Hélas malgré le contexte difficile, le salon Éclat de Mode affiche donc un résultat honorable : 11.330 visites sur 4 jours, soit une baisse de visiteurs de 9 % comparé à janvier 2008. La proportion de visiteurs français s'élève à 68 %, pour 32 % d'acheteurs internationaux,en provenance de 92 pays dont l'Italie (en tête), la Belgique, l'Allemagne et le Japon.

Pour clarifier l'offre et faciliter la visite, le salon comprenait 5 univers :

- Fantaisie, Créateurs et Haute couture (56 %) - Argent, Or, Plaqué Or, Montres mode et Piercing (31 %) - Accessoires de mode (4 %) - « Elements » : fournitures, apprêts, écrins … (9 %) - L'espace Cream by Éclat de Mode (espace dédié aux jeunes créateurs)

En comparaison avec janvier 2008, les organisateurs du salon ont vu une augmentation de la proportion de détaillants prêt-à-porter : + 4,3 points, soit 13,42 %. Les visiteurs occupent une position de Gérant ou Directeur de boutique à 50,5 %, les Responsables des Achats des plus grosses structures représentent 12,5 %.

Paroles d'exposants

Philippe Ferrandis, exposant Bijouterie Fantaisie fidèle au salon depuis 22 ans : "Même si j'ai noté une accalmie générale, les acheteurs qui se sont déplacés avaient envie de conclure des affaires. J'ai pris moins de commandes que les salons précédents, néanmoins mon résultat reste honorable. A mon avis, la Bijouterie Fantaisie est un véritable remède anti-crise, c'est pourquoi j'ai décidé d'oser dans mes créations, j'ai décliné des collections colorées et joyeuses !"

Véronique Aubrun, jeune créatrice de bijoux qui participait pour la 1ère fois au salon Eclat de Mode: « J'ai eu beaucoup de retours positifs sur ma collection notamment de la part des visiteurs japonais qui ont salué la "French touch" de mes créations. J'ai également enregistré un nombre satisfaisant de commandes d'acheteurs japonais, italiens, libanais, français,... et pris beaucoup de nouveaux contacts intéressants. »

La marque de bijouterie fantaisie Linapoum, pour sa première participation, met en avant l'ambiance « très sympa » du salon et plus particulièrement de l'espace Cream grâce auquel elle a pu échanger avec des créateurs étrangers. Linapoum a enregistré « une dizaine de commandes très intéressantes et sérieuses de la part d'acheteurs français, mais également d'être distribuée à l'étranger - un showroom à Tokyo et une boutique à New-York. »

Photo: Salon Éclat de Mode édition janvier 2009

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS