• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Caroll se met au vert avec Les Récupérables

Caroll se met au vert avec Les Récupérables

By Odile Mopin

19 janv. 2021

Mode

Voici deux ans que Caroll, l’enseigne de prêt-à-porter du groupe Vivarte et l’association créée par la styliste Anaïs Dautais Warmel en 2017 collaborent. Mais ce partenariat se bornait jusqu’ici à la récupération de stocks de tissus dormants, que Les Récupérables utilisait, avec d’autres stocks de marques partenaires pour créer sa propre marque responsable, basée sur l’upcycling et l’insertion professionnelle de publics précaires.

Cette fois - ci, les deux partenaires ont décidé d’aller plus loin, en lançant une capsule dédiée. Le résultat, une mini-collection de sept pièces upcyclées et 100 pour cent made in France, conçus dans des ateliers d’insertion. Qui inscrit l’enseigne française dirigée par Sandrine Lilienfeld dans un engagement responsable auprès du jeune entreprenariat français. Caroll X Les Récupérables, sera vendue, en édition limitée, sur l’e-shop de la marque et dans trente boutiques en France, à partit de mars prochain.

La capsule aux lignes épurés, est inspirée du design japonais, de la pochette jusqu’au bout du kimono. Un esprit couture revendiquée par Anaïs Dautais Warmel qui explique pour l’occasion : « J’ai toujours eu une obsession pour les vestes de tailleur et particulièrement pour celles de M. Dior. Taille marquée, basques, élégance fulgurante. J’y ai simplement ajouté des notes contemporaines ».

Vestes joliment asymétriques et ceinturées, blouses aux manches ajourées, robes over sizes ceinturées (ou non) et décolletée dans le dos invitant à la ponctuation sensuelle d’un bijou, robes portefeuilles graphiques et pourtant souples, jeux de nœuds et de plis, hybridation du kimono et du boléro (le Kimbo) … tout est invitation au voyage et la zen attitude dans cette capsule inédite, aux coloris et imprimés doux. En accessoire féminissime, une pochette aux allures vintage façon « vanity case », déclinée dans une quinzaine de tissus. Les prix aussi sont doux : de 28 euros pour la pochette à 210 euros pour la veste-kimono.

Crédit: Caroll X Les Récupérables