Ce qu'il faut savoir sur : Cacharel

Fondée en 1958 à Nîmes, Cacharel est une entreprise française de prêt-à-porter. Jean Bousquet, ancien maire de Nîmes et fils d’un réparateur de machine à coudre, est le créateur de la marque. Cacharel gère également des licences d’accessoires de mode, de lingerie et de parfums.

Création

Cacharel a connu son heure de gloire dans les années 60-70. La marque a même reçu l'« Oscar de l'exportation » des mains du président Valéry Giscard d'Estaing. Le nom « Cacharel » est inspiré d’un canard de Camargue, le cacharel. La marque figurait parmi les noms emblématiques de la période grâce notamment à ses chemisiers en crépon et ses robes imprimées.

Cacharel commercialise également des parfums, qui rencontrent un franc succès. Depuis 1975, la licence de produits cosmétiques Cacharel appartient à L’Oréal. Parmi les grands succès figurent les parfums Anaïs Anaïs et Amor Amor.

Évolution

En 1966, le mannequin Nicole de Lamargé apparaît en couverture du magazine Elle. Photographiée par Peter Knapp, le top modèle y porte un chemisier en crépon rose conçue par Cacharel à l'automne 1963. Très vite, le vêtement devient un must-have et les ventes de l’entreprise s’envolent.

En 1998, Cacharel clotûre sa dernière usine à Nîmes afin de privilégier une production externalisée. La marque espère ainsi faire face à la perte de vitesse de ses ventes.

En novembre 2009, Cacharel s’associe au groupe italien Aeffe et signe un contrat de licence visant à se déployer à l’international. En 2011, Cacharel annonce un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros et un bénéfice de 1,5 million d'euros.

Ce qu'il faut savoir sur : Cacharel

En novembre 2012, Cacharel reprend en main sa commercialisation et sa communication. La marque espère ainsi pouvoir baisser ses prix et relancer son prêt-à-porter. Ainsi, elle met fin à son accord de licence avec l'italien Aeffe qui était jusque là en charge de la fabrication et la distribution de ses lignes femme, homme et enfants mais aussi de sa communication.

En 2016, l’entreprise possède six magasins en France et espère se relancer sur le marché. En juillet 2016, un flagship de 140 mètres carrés est inauguré à Saint-Germain-des-Prés. D’autres ouvertures ont lieu à Lille, Strasbourg, Nîmes et Marseille. La marque prévoit déjà une expansion rapide à l’international. Un an plus tard, en 2017, Cacharel annonce la fermeture de ses boutiques afin de se concentrer sur la vente en ligne. Cacharel est bien décidé à renaître de ses cendres en 2018 et se lance dans une nouvelle stratégie.

Actualité

En mars 2019, Cacharel mise sur le digital pour se relancer. Avec le lancement de « Cacharel 2.0 », la marque prend un nouveau virage. La nouvelle stratégie consiste à proposer une mode de luxe mais accessible et uniquement disponible en ligne. Les prix sont alors compris entre 80 et 280 euros.

Photo : Facebook Cacharel

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS