Ces personnalités de la mode qui nous ont quittés en 2018

FashionUnited rend hommage aux grands noms de l'industrie de la mode décédés en 2018.

Hubert de Givenchy

Hubert de Givenchy, le créateur de mode français célèbre pour avoir dessiné une grande partie de la garde-robe personnelle et professionnelle d'Audrey Hepburn et Jackie Kennedy, est décédé en mars dernier à l'âge de 91 ans. Fondateur de la maison de couture éponyme, Givenchy a ouvert la voie du chic féminin dans les années 1950 et 1960. Bien que Coco Chanel soit créditée pour la mythique "petite robe noire", la robe créée par Givenchy pour la scène d'ouverture de "Breakfast at Tiffany's" est peut-être la petite robe noire la plus célèbre de tous les temps. "Ses vêtements sont les seuls dans lesquels je suis moi-même. Il est bien plus qu'un couturier, c'est un créateur de personnalité ", disait Audrey Hepburn à l'époque.

Judith Leiber

La créatrice d'accessoires Judith Leiber, connue pour ses créations fantaisistes de sacs à main, est décédée à l'âge de 97 ans, en mai dernier. Elle s’est éteinte quelques heures à peine après le décès de son mari depuis 72 ans, Gerson Leiber, également âgé de 97 ans. Les deux seraient morts de causes naturelles.

Ses créations, souvent qualifiées d'œuvres d'art, ont été portées par des artistes comme Great Garbo, Elizabeth Taylor, Sarah Jessica Parker et Hillary Clinton. Né en 1921 à Budapest, Judith Leiber était une survivante de l'Holocauste qui s'est installée aux États-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle a lancé sa marque éponyme en 1963, après avoir travaillé pour plusieurs maisons de couture et fabricants de sacs à main à New York, dont Nettie Rosenstein. Elle a vendu son entreprise en 1993 à Time Products pour 16 millions de dollars US, restant au sein de l'entreprise en tant que directrice artistique jusqu'à sa retraite en 1997. Après son départ à la retraite, la société a été rachetée par Authentic Brands Group.

Un musée en l'honneur de ses œuvres a ouvert ses portes à East Hampton, New York, en 2005. Les sacs à main de Leiber peuvent également être vus au Smithsonian et au Metropolitan Museum of Art.

Kate Spade

La célébrité et la richesse ne garantissent pas toujours le bonheur, comme l'a malheureusement souligné le décès de la créatrice de mode Kate Valentine, mieux connue sous le nom de Kate Spade. L'entrepreneure a été retrouvée morte dans son appartement de New York le 5 juin après s'être suicidée, à seulement 55 ans.

Kate Spade a d'abord lancé sa gamme de sacs à main colorés en 1993 et a ouvert sa première boutique à New York, trois ans plus tard. Au fil des ans, la marque a su fidéliser une légion de clientes grâce à ses sacs chics mais abordables, qui sont devenus le symbole des premiers pas des jeunes femmes vers l'âge adulte. "Ma grand-mère m'a donné ma première pièce Kate Spade quand j'étais à la fac. Je l'ai toujours”, a dit Chelsea Clinton sur Twitter le jour du décès de Spade. "J'avais 22 ans quand j'ai déménagé à New York et obtenu mon premier emploi. Avec mon premier chèque comportant des heures supplémentaires, j'ai mis de l'argent de côté et je me suis acheté un sac Kate Spade", a tweeté Alyssa Mastromonaco, présidente de Global Communications Strategy & Talent chez A&E Networks et ancienne CEO de Vice Media.

Kate Spade a vendu une participation majoritaire de sa société à Neiman Marcus en 1999, quittant la société huit ans plus tard, après avoir vendu la participation restante pour 59 millions de dollars US. Après son départ, la marque a changé de mains à deux reprises. En 2012, Neiman Marcus l'a vendu pour 127 millions de dollars US à Fifth & Pacific (anciennement Liz Claiborne Inc), qui l'a cédée à Tapestry pour 2,4 milliards de dollars US en 2017.

Kate Spade a ensuite créé une marque d'accessoires appelée Frances Valentine en 2015, du nom de sa fille. Elle a déclaré dans une interview accordée au Wall Street Journal en 2017 que l'objectif du label était d'offrir des produits qui remonteraient le moral des clients.

Si vous, ou des personnes que vous connaissez, avez des envies ou des pensées suicidaires, appelez de toute urgence SOS amitié au 09 72 39 40 50 et SOS écoute au 0 890 07 62 01.

Mark Sebba

L'ancien directeur général de Net-a-Porter, Mark Sebba, est décédé d'une crise cardiaque en juillet dernier à son domicile en Crète, à l'âge de 69 ans. Mark Sebba a rejoint le détaillant de luxe en ligne en 2003, trois ans après son lancement, et il est resté à sa tête jusqu'en 2014. Il a joué un rôle essentiel dans la croissance de l'entreprise au cours de cette période, ainsi que dans le lancement de The Outnet, Mr Porter et de la marque de mode Iris & Ink. Lorsque Mark Sebba a pris sa retraite, Net-a-Porter a réalisé une vidéo le qualifiant de "PDG le plus aimé".

Même après avoir pris sa retraite, il est resté actif en travaillant en tant que consultant indépendant pour plusieurs entreprises telles que le magasin de fleurs en ligne Flowerbx et la marque de mode grand format Eloquii, vendu à Walmart en 2018. Le jour du décès de Mark Sebba, Natalie Massenet, co-fondatrice de Net-a-Porter, l'a qualifié de "mentor, figure paternelle et partenaire dans la construction du groupe Net-a-Porter", soulignant ses conseils lors de la vente de l'entreprise à Richemont, conclue en mai. Net-a-Porter était évalué à 350 millions de livres au moment de la transaction.

Carlo and Gilberto Benetton

Deux des quatre frères et sœurs fondateurs de Benetton nous ont quittés en 2018. Carlo Benetton est décédé en juillet et Gilberto Benetton est décédé trois mois plus tard. Tous deux sont morts chez eux à Trévise, en Italie, de maladies non déclarées.

Benetton a été fondée en 1965 par Carlo, Gilberto, Giuliana et Luciano Benetton à Ponzano Veneto, un village près de Venise. Leurs pulls colorés sont rapidement devenus populaires dans les magasins locaux, ce qui a conduit la marque à se développer dans le monde entier au cours des années suivantes. Benetton a acquis sa notoriété grâce à ses campagnes publicitaires audacieuses tournées par le photographe italien Oliviero Toscani dans les années 1980 et 1990. Toujours avec le slogan "United Colors of Benetton", les publicités prônent la diversité et l'inclusivité.

Mais l'entreprise a eu du mal à suivre la cadence des concurrents de la fast fashion ces derniers temps, ce qui a conduit l'un des frères, Luciano, à revenir dans l'entreprise cette année après l'avoir quitté en 2012. Benetton a terminé l’année 2017 avec une perte de 180 millions d'euros.

Wanda Ferragamo

La matriarche et présidente d'honneur du cordonnier italien Salvatore Ferragamo est décédé en octobre à l'âge de 96 ans. Elle a repris l'entreprise après le décès de son mari, il y a près de 60 ans, et a dirigé l'entreprise tout en élevant six enfants. Sa plus jeune fille n'avait que deux ans lorsqu'elle est devenue veuve.

Wanda Ferragamo a joué un rôle déterminant dans la croissance de la marque, en ajoutant le prêt-à-porter et les accessoires à son portefeuille. Bien que Salvatore Ferragamo reste toujours une entreprise familiale, la rumeur court que l'entreprise cherche des partenaires externes, comme d'autres maisons de couture italiennes comme Versace, vendue cette année à Michael Kors, et Missoni, qui a vendu 41 pour cent des parts de l'entreprise au fonds italien FSI.

Alain Chevalier

Alain Chevalier, l'un des fondateurs du conglomérat de luxe LVMH, est décédé en novembre chez lui à Megève, en France. Il avait 87 ans. Né en Algérie de parents français, Chevalier a étudié le droit et les sciences politiques. Il a occupé plusieurs postes au sein de ministères français avant de rejoindre le secteur privé en tant que directeur général de Moët & Chandon en 1970. Il est crédité pour avoir transformé la marque de champagne en un groupe mondial de luxe à travers de nombreuses acquisitions. La fusion avec Louis Vuitton a eu lieu en 1987. Il a quitté l'entreprise deux ans plus tard.

Photo: Kate Spade backback, Ajay Suresh sur Flickr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS