Après la semaine de la haute-couture qui termina le 27 février, la plus haute joaillerie s’est donné rendez-vous le jour suivant à Paris afin de présenter ses précieux modèles.

Pour la première fois, les cinq joailliers Boucheron, Chanel, Chaumet, Mellerio Dits Meller et Van Cleef & Arpels ont fait défiler leurs dernières créations sur le thème central de la nature. Des pièces exclusives qui, comme l’indique le directeur de l’exposition, n’ont rien à voir avec la joaillerie traditionnelle.

Le prix de ces authentiques œuvres d’art varie de 50 000 à plus de 400 000 euros. Des prix sans peur à la crise qui affaiblie le secteur. En 2009, la vente en joaillerie aurait baissé de 12%. Mais les experts affirment pouvoir « remonter la pente » notamment grâce à la fièvre du diamant et autres pierres précieuses qui gagnent la Chine.

Contrairement à ce qu’avait annoncé la Fédération française de la couture précédemment, Cartier et Dior Joaillerie n’ont pas participé à cette journée. Dior a précisé que la présentation de la collection de bijoux serait repoussée à mars.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS