Comment l'acétate économique a perturbé le marché de la lunetterie

Toutes les lunettes ne sont pas égales. Comme tout ce qui est à la mode, il y a tout un spectre de bas en haut, du basique à la couture, du plus abordable au plus luxueux, du fait en usine à l'artisanat. L'acétate reste la monture de lunettes la plus populaire, couvrant le marché abordable pour seulement 25 euros pour une paire sans fioritures, de Charlie Temple, startup néerlandaise du e-commerce, aux options de luxe, comme une paire en acétate de carapace et incrustée d'or, de marque Cartier, à environ 1000 euros.

Il y a cinq ans, le marché de la lunetterie a été bouleversé par la création d'une nouvelle génération de start-ups mettant au défi les grands acteurs du luxe avec des alternatives économiques et de haute qualité, la migration du marché de la prescription et de l'optique en ligne, et la réécriture du livre des ventes sur la valeur et le service. C'était la fin d'une époque d'opticiens renfermés, de lunettes de prescription trop chères et de vente au détail ennuyeuse.

Alors qu'autrefois, les lunettes bon marché étaient stigmatisées comme étant et paraissant tout aussi bon marché, un grand nombre de nouvelles marques ont introduit de nouvelles façons de vendre au détail des lunettes abordables avec un facteur d'attractivité élevé. Aux États-Unis, des entreprises comme Warby Parker et Privé Revaux Eyewear ont lancé des lunettes de créateurs à partir de 29 dollars pour une paire de lunettes. En Europe, des entreprises comme Ace and Tate ont révolutionné le marché de la lunetterie contemporaine en fournissant des lunettes à la mode pour 98 livres. Leurs campagnes visuellement attrayantes s'adressent habilement à des millenials, embrassant les codes de l'individualité et de l'inclusivité, frappant une corde sensible avec une génération connue pour son esprit d'économie. L'ère de la possession d'une garde-robe de lunettes est lancée.

Focalisation sur les prix

Paulette, startup française fondée en 2011, va jusqu'à proposer des lunettes et des prescriptions pour un prix très bas de 14,98 euros. L'entreprise a adopté une campagne de marketing agressive, utilisant des slogans tels que "Arrêtez de vous faire avoir par l'industrie optique" et qualifiant les acheteurs de lunettes de luxe de "stupides" pour avoir payé plus cher.

Avez-vous ce pour quoi vous payez ?

Bien que les montures en acétate soient généralement peu coûteuses à produire, l'acétate de cellulose n'est pas le même pour tous. Plus la qualité est élevée, meilleur est la brillance et la transparence. Mais les niveaux de prix ne sont pas uniquement basés sur les matériaux utilisés et il est difficile de quantifier le prix d'un design exceptionnel.

Alors que des entreprises comme Polette sont désireuses de promouvoir l'aspect abordable de leurs produits, le facteur design et le niveau de détail de leurs collections ne sont pas nécessairement comparables à des acteurs haut de gamme dont les produits reposent sur l'artisanat et l'innovation. Il y a une différence perceptible au niveau du produit entre une paire de lunettes bon marché à produire, conçue de façon minimale avec des matériaux abordables, et celles qui se situent à l'extrémité supérieure de la gamme, où le détail, l'innovation et les matériaux plus coûteux entrent en jeu. Comparer un t-shirt en coton bon marché de H&M à un t-shirt fabriqué par Louis Vuitton devrait présenter des différences qualitatives évidentes. Nous sommes tous d'accord pour dire que tous les t-shirts en coton ne sont pas égaux.

Oui, le marché de la lunetterie a été perturbé par de nouvelles marques qui s'adressent directement aux consommateurs, dont beaucoup réclament à juste titre des prix plus transparents et l'élimination des modèles de prescription trop chers. Pourtant, traiter les clients potentiels de "stupides " pour avoir choisi d'acheter une marque de luxe est à la fois offensant et injustifié. Dans la recherche de l'exclusivité, tous les acheteurs ne sont pas sur le marché des produits à bas prix.

Cet article a été traduit et édité en français par Sharon Camara .

Photo by FashionUnited

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS