• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Coup de projecteur sur les tenues de mariage non-genrées d'Eva Janssens et Gerrit Elen

Mode |EN IMAGES

Coup de projecteur sur les tenues de mariage non-genrées d'Eva Janssens et Gerrit Elen

By Nora Veerman

4 mai 2021

Bien que le monde de la mode travaille depuis un certain temps à briser les stéréotypes de genre, le marché des tenues de mariage reste encore timide sur le sujet. Il est grand temps que cela change, suggère Eva Janssens, à la tête de sa marque éponyme de robes de mariées. En collaboration avec la créatrice de contenu Gerrit Elen, elle a développé une campagne qui brise les normes entourant la mode nuptiale.

La mode nuptiale neutre par Eva Janssens

Sur les images de la campagne, l’androgyne Elen porte diverses créations de Janssens, arrangées suivant des superpositions qui peuvent difficilement être définies comme « masculines » ou « féminines ». Comme Elen le déclare elle-même dans le communiqué de presse : « Un vêtement en soi n’est ni féminin ni masculin. C’est ce que vous en faites vous-même ». Le décor est somptueux, rappelant une nature morte du XVIIe siècle, agrémenté d’un buffet bourguignon, de somptueux bouquets de fleurs et de tapis moelleux. « L’amour peut être exubérant », ajoute Janssens.

Janssens fait de la mode nuptiale sur mesure. Cela signifie que chaque individu peut la contacter, quel que soit son sexe ou sa morphologie, explique-t-elle dans un communiqué de presse. « Peu m’importe qui entre dans mon magasin. Tant qu’il y a un intérêt à célébrer l’amour, il y a une opportunité de créer une garde-robe. »

Elle a demandé à Elen de participer à une campagne qui porte ce message. Elen est connu pour son look neutre, exposé sur le blog Gerrit and the City. Elen est très enthousiaste à propos de la collaboration avec Janssens. « Je trouve génial qu’elle veuille également voir la couture nuptiale à travers cet objectif. Cela montre qu’elle comprend bien l’air du temps. »

Cet article a initialement été publié sur FashionUnited.nl. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.

Crédit : Eva Janssens, photographie Ellen Claes.