• Home
  • Actualite
  • Mode
  • De Kenzo à Isabel Marant : les gimmicks de la Paris Fashion Week homme AH22

De Kenzo à Isabel Marant : les gimmicks de la Paris Fashion Week homme AH22

By Julia Garel

25 janv. 2022

Mode |EN IMAGES

Crédit : KidSuper FW22 ((via rep agency)

Tandis que l’outdoor poursuit son ancrage dans le vestiaire du quotidien et que l’allure 90’s n’a pas dit son dernier mot, d’autres éléments stylistiques forts donnent le ton de la saison. Listing des récurrences stylistiques de la Fashion Week parisienne homme, automne-hiver 22-23.

Col noué élégant

Crédit : Kid Super (image via rep agency), Steven Passaro (image via Caroline Charles Communication), Casablanca (image via Karla Otto).

C’est une tendance qui s’impose. De Hermès à KidSuper en passant par Casablanca, les mannequins arboraient des pans de tissus élégamment noués autour de leur cou. Qu’il s’agisse de foulards soyeux ou de longs cols à nouer, l’idée est la même : mettre le port de tête en majesté en osant l'esprit dandy même (surtout) sur une silhouettre streetwear.

Preppy par touche

Crédit : Egonlab (image via Lucien Pagès), Kenzo, Maison Mihara Yasuhiro (image via Purple Pr), Casablanca (image via Karla Otto).

C’est le retour du style preppy. David Shah, prévisionniste et fondateur de View Publications, en avait déjà parlé lors d’une conférence en novembre 2021, voilà qu’elle s’affirme au sein des collections AH22-23. Cravate, blazer et long pardessus, tous les codes du style preppy sont à retrouver l’hiver prochain, associés les uns aux autres ou en référence isolée, conjugués à des pièces outdoor. Nigo, nouveau directeur artistique de la maison Kenzo, en a fait un clin d’œil appuyé en s’inspirant de l’imagerie Ivy League et des traditions vestimentaires des jeunes américains.

Survêt’ assumé

Crédit : Casablanca, Pigalle (image obcm par Cyril Gaborit), Kitsuné.

L’ensemble de survêtement sportif a envahi le quotidien depuis déjà bien longtemps, mais cette saison, les créateurs insistent sur un point en particulier : son côté tape-à-l'oeil. Que cela passe par une couleur forte ou un imprimé all-over, jogging et sweatshirt/veste de sport doivent être saillants.

Col roulé pour réchauffer

Crédit : Bianca Saunders (image via Purple Pr), Pigalle (image via obcm, par Cyril Gaborit), Hermès (image via Bureau Verloo par Dham Srifuengfung),

Le cou se couvre chaudement l’hiver prochain et cette envie de chaleur amène à renouer avec l’élégance du col roulé. Ses plis montés jusque sous le menton étaient présents chez de nombreuses marques lors de la Paris Fashion Week, notamment chez  Hermès, Egonlab et Bianca Saunders, Loewe. À noter également : les multiples cols montants et coulissants chez  Y/Project et Lemaire.

Layering total look

Crédit : Y/Project (image via Lucien Pagès), Isabel Marant (image via KCD Paris, Blommers & Schumm), Maison Mihara Yasuhiro (image via Purple Pr).

Les jeux de multi-couches prennent le dessus sur la tenue jusqu’à en définir le look : un style un peu désordonné mais jamais étriqué. Aperçu chez Y/Project en version ultra-protectrice, Isabel Marant façon 90's et Maison Mihara Yasuhiro sur du tailoring.

Pantalon cargo ce nouveau chino

Crédit : Dior, Kenzo, Maison Mihara Yasuhiro (image via Purple Pr).

Présent depuis plusieurs saisons, le pantalon cargo a baladé sa coupe ample et ses poches à revers sur de nombreux podiums parisiens et dans plusieurs variations : matière denim, toilée, velours milleraies, coupe baggy ou ample. On a notamment aperçu sa silhouette utilitaire dans les collections automne-hiver 2022 de Dior, Kenzo, Y/Project, Egonlab, agnès b. et Maison Mihara Yasuhiro.

Paillettes de jour

EgonLab (image via Lucien Pagès), Pigalle (image via obcm par Cyril Gaborit), Acne Studios

Paillettes ou sequins, la légèreté d’un habit de lumière était la bienvenue lors d’une Fashion Week parisienne toujours sous mesures sanitaires. Long manteau qui frôle le sol brodé de sequins chez Egonlab, blouson à paillettes bleues chez Pigalle et chemise à sequin turquoise chez Acne Studio. L’intérêt est ici de conjuguer ces pièces scintillantes à des matières et vêtements du quotidien. À ce sujer, Jonny Johansson, directeur créatif de Acne Studios, déclarait dans un communiqué : « J'étais intéressé par le contraste des textures et des matériaux, qui donne une impression très créative et personnelle à celui qui le porte (...) j'aime ce contraste entre le rustique et le festif ».