Decoded: JW Anderson, Burberry et Asos récompensés

Et les grands gagnants sont : JW Anderson, Burberry, Asos ! Le Decoded Fashion London Summit 2016 mercredi, organisé par le British Fashion Council et Decoded Fashion a ainsi honoré les innovateurs de haute technologie de la mode.

JW Anderson et Grindr a remporté le prix Beyond the Runway, pour leur partenariat digital. Le designer britannique avait en effet fait équipe avec la plateforme de rencontres pour présenter son défilé automne 2016 hommes via livestream.

Le prix A killer experience a été remporté par le site de vente en ligne britannique Asos, une catégorie qui récompense les moyens novateurs afin d'améliorer l'expérience d'achat.

Le prix Visionary a récompensé Burberry pour avoir poussé les limites de la technologie dans la mode.

Le jury était composé de Caroline Rush, directrice exécutive de la BFC, Dylan Jones, rédacteur en chef de GQ britannique, Martijn Bertisen, directeur du retail pour Google; Dolly Jones, directeur de la stratégie numérique chez Condé Nast Digital Britain, et José Neves, PDG et fondateur de Farfetch.

Decoded: JW Anderson, Burberry et Asos récompensés

Citations

Pour une industrie qui est en constante évolution, le sommet a abordé les principaux défis auxquels sont confrontés les marques et les détaillants en 2016.

Lynne Murray, directrice numérique d’Anthropologie Lab au London College of Fashion a soulevé la question : « Que faire si l’intelligence du consommateur en sait plus sur la marque que la marque connaît le consommateur ? ».

Sur l'expérience en magasin: « Les boutiques sont un facilitateur social, nous avons besoin d’espace en boutique où vous pouvez socialiser », Sharmadean Reid, fondateur de WAH Londres.

Sur la tendance See now buy now : « Nous supprimons les intermédiaires, à certains égards, en transformant le gagne pain en un événement pour les consommateurs », Kasia Luczak, directrice mode, Trendscouting & Concept Design chez Zalando.

Sur comment sortir du lot : « Les détaillants doivent être des éditeurs, des stylistes et des analystes », Pia Stanchina, directrice de l' industrie de la mode et du luxe retail chez Google.

Sur la vente en ligne : « Ce n’est pas tout les temps à propos du contenu. A un moment donné, vous devez vendre des vêtements », Gareth Rees-John, directeur Global digital chez Topshop.

Sur les bloqueurs de publicité : « Cela ne dérange pas les gens de fournir des données personnelles si la marque offre alors une expérience client améliorée », Andrew Ellis, directeur principal Europe CRM à Gap.

Texte: Don-Alvin Adegeest pour Fashionunited.uk. Traduction et mise en page: Aurore Hennion.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS