Fashion Week 2019 : quel est le profil des designers derrière les grands défilés ?

Derrière chaque Fashion Week, chaque défilé de mode, chaque vêtement, se cache un designer. Propriétaire ou non de sa propre marque, le designer est à l’origine de la création, il est celui qui détient la fibre artistique. Son rôle est crucial, pourtant le designer a tendance à être très discret, à s’effacer même afin que ses créations puissent briller.

Quelques jours après la Fashion Week de Paris, le moteur de recherche en ligne pour la mode et la décoration, Stylight, s’est intéressé aux designers phares dans grandes fashion weeks. Pour ce faire, il a sélectionné les 15 plus grandes maisons pour chaque Fashion Week et a examiné 67 directeurs de création.

L’étude dévoile que l’âge médian de cette saison de Fashion Week printemps-été 2020 était de 45 ans. 28 pour cent des créateurs ont entre 45 et 35 ans. Parmi eux, Richard Quinn, 29 ans est le plus jeune directeur créatif, tandis que Giorgio Armani, 89 ans, est le plus âgé.

En ce qui concerne les origines des directeurs artistiques, le Royaume-Uni affiche le plus grand nombre de directeurs créatifs natifs du pays avec 24 pour cent, suivi de l’Italie avec 22 pour cent et des États-Unis avec 21 pour cent. Le Royaume Uni figure aussi en tête des lieux d’habitation. Les principaux lieux de résidence étant Londres à 27 pour cent, Milan et ses environs à 18 pour cent, New York à 16 pour cent et Paris à 10 pour cent. Six pour cent des créateurs ont même plusieurs lieux de résidences.

La parité dans la mode

Le métier de designer reste dominé par les hommes puisque près de 57 pour cent des créateurs sont de sexe masculin. En terme de diversité ethnique, des progrès ont été faits sur les podiums puisque de plus en plus de modèles d’horizons différents sont apparus dans les défilés de mode du monde entier. Chez les créateurs, seulement 19 pour cent sont en réalité des personnes de couleur.

Les diplômes, le passeport mode indispensable !

La mode est certe une affaire de passion, mais pour s’imposer dans l’industrie, le passage par les bancs de l’école est la clé. 57 pour cent des directeurs de création ont fait des études de mode. Parmi les lieux d’études les plus prisés, il y a Londres, New York, Paris, Florence et Anvers.

Top 5 des écoles :

  • 1. London : Central Saint Martins, Royal College of Arts, Istituto Marangoni
  • 2. New York : Pratt Institute, Parsons School of Design, Fashion Institute of Technology
  • 3. Paris : Studio Berçot, ESMOD
  • 4. Florence : Polimoda
  • 5. Anvers : Royal Academy of Arts

Pour information, sur les 21 directeurs créatifs ayant étudié à Londres, 18 sont diplômés du Central Saint Martins College of Arts. John Galliano, Christopher Kane, Riccardo Tisci et Molly Goddard font partie des anciens élèves.

Mais l’école de la mode n’est pas le seul schéma envisageable. 15 pour cent des designers ont obtenu un diplôme d’art et 15 pour cent un diplôme en architecture. Cependant, une grande majorité a décidé d’abandonner entièrement l’université (22 pour cent) et de se lancer directement dans une carrière professionnnelle.

Photo : Isabel Marant SS20, Catwalkpictures

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS