• Home
  • Actualite
  • Mode
  • « Global Warning » : Botter alerte sur l’urgence climatique 

« Global Warning » : Botter alerte sur l’urgence climatique 

By Julia Garel

8 oct. 2021

Mode

Botter - PE22 (via FHCM)

Directeurs artistiques de la maison Nina Ricci et fondateurs de la marque Botter, Lisi Herrebrugh and Rushemy Botter sont ce qu’on appelle des designers émergents. Un statut qui s’accompagne d’une grande attention médiatique et dont ils se servent pour confronter le milieu de la mode au changement climatique. « Global Warning », leur collection printemps-été 22, n’a pas fait exception à leur engagement.

Présentée dans le cadre du calendrier officiel de la Semaine de la Mode parisienne, « Global Warning » est la dernière création de la marque Botter. La ligne mixte a été dévoilée sur rendez-vous, le 28 septembre à Paris, et dans une vidéo, sur le site de la FHCM. Atmosphère sous-marine inquiétante et compte-à-rebours, le message est clair : le réchauffement climatique s’accélère, le temps nous est compté.

Protection des océans

Adeptes des matières recyclées le duo créatif a travaillé avec l’ONG Parley for the oceans pour sa collection PE22. L’organisation mène un travail collaboratif pour la protection des océans et de la faune marine. Elle a permis à Botter de proposer une collection estivale composée à 60 pour cent de tissus issus de plastiques océaniques recyclés (chiffres WWD).

Tous les deux néerlandais, les créateurs ont des racines caribéennes et racontent depuis leur début au festival de Hyères — dont ils ont remporté le Grand Prix du jury Première Vision en 2018 — un storytelling axé sur le monde de la mer. Mais plus qu’une inspiration, le milieu marin est pour Lisi Herrebrugh et Rushemy Botter une cause à défendre.

Botter - PE22 (via FHCM)

« Faire des vêtements ne suffit plus », déclarait Rushemy Botter en septembre dernier, lors d’une interview avec le magazine Vogue. C’est donc en toute logique que la marque a doublé la présentation de sa collection PE22 d’un message fort visant à alerter les esprits sur les menaces et catastrophes climatiques qui altèrent ou détruisent l’équilibre océanique. Le résultat est une vidéo à la mise en scène sombre et effrayante.

Sirène de paquebots, bruit des vagues et des vents marins, rythme dynamique. Bien que filmée dans un décor de béton épuré, la vidéo déplace le spectateur en bord de mer. Mais on est ici très loin de la plage paradisiaque du défilé Chanel printemps-été 2019. L’ambiance bleutée simule une réalité plus crue, bien que seulement suggérée, celle des océans menacés. Les mannequins arborent des masques de plongée, des chapeaux-parapluies recyclés (conçus par l’entreprise Piganiol), marchent à une cadence rapide et frappent sur l’écran de la caméra comme pour venir réveiller de manière plus frontale notre âme d’activiste écologique.

Les silhouettes sont fidèles au style Botter : polo oversized, pièces de tailoring et top en filet de pêche. La palette fait la part belle au bleu et au beige, relevés de jaune et de rouge orangé. On retrouve également des références à la plongée comme des matières compactes, des sacs inspirés des bouées de flottaison et des cagoules de plongée. Côté bijoux, les colliers ont été créés à partir d’hameçons de pêche, conçus avec la société japonaise Dowluck.

Botter - PE22 (via FHCM)

En optant pour un message d’urgence climatique, Lisi Herrebrugh et Rushemy Botter ajoutent ainsi leur présentation à la liste des défilés ayant confronté le milieu de la mode au sujet. On pense notamment à la collection « Marée Noire » de Marine Serre(2019) ou encore à la collection printemps-été 2020 de Francesco Risso pour Marni (2019).

Botter - PE22 (via FHCM)

Selon un rapport publié en août par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), le nombre de catastrophes d’origine météorologique, climatique ou hydrologique a été multiplié par cinq au cours des 50 dernières années sous l’effet du changement climatique — lequel est principalement causé par les activités humaines. Conscient de son impact environnemental, le secteur de la mode a multiplié les actions pour diminuer les dégâts causés par son industrie. À cet égard, la loi Climat et Résilience qui a été publiée au Journal Officiel en août 2021 aura un impact sur le milieu de l’habillement.

La marque de prêt-à-porter de luxe Botter a été lancée en 2017. Ses collections sont distribuées sur son e-shop ainsi que chez des détaillants internationaux tels que Dover Street Market, Ssense, KM20, Boon the Shop, Printemps, Nordstrom et Galeries Lafayette.