Hedi Slimane versus Saint Laurent : le designer reçoit 700 000 euros supplémentaires

Un nouveau camouflet pour Saint Laurent dans ce dernier rebondissement du procès qui l’oppose à son ancien directeur artistique Hedi Slimane. La maison de couture française, propriété du groupe Kering, est condamnée en appel à verser près de 700.000 euros de dommages et intérêts à Slimane pour des photos d’une campagne signée Hedi Slimane.

La Cour d'appel de Paris a en effet statué que la marque de luxe n'était plus en droit d’utiliser les photographies d'une campagne réalisée par Hedi Slimane pour la maison de couture. Après son départ, en 2016, Saint Laurent était encore en possession des droits sur les photographies pour une durée de deux ans. Des images pour lesquelles le créateur avait déjà perçu quelque 8 millions d'euros. Mais leur utilisation ultérieure devait encore être négociée, stipule le verdict.

Fin 2017, Hedi Slimane, travaillant chez Céline, maison de l’autre grand du luxe français, LVMH, avait intenté un premier procès où il demandait une indemnisation de 5 millions d’euros. Il avait perdu en première instance et obtenu gain de cause en appel. Cependant, le juge a nuancé son verdict en estimant que Slimane en demandait trop : il recevra 618.000 euros au total, ainsi que 80.000 euros supplémentaires pour couvrir les frais de justice.

Il s'agit déjà du troisième procès opposant les deux parties. Kering et le designer étaient en désaccord sur la clause de non-concurrence de 10 millions d'euros et sur un montant de 9,3 millions d'euros, auquel Slimane indiquait encore avoir droit pour sa dernière année de service. Par deux fois, les tribunaux français ont condamné Kering à payer.

Le divorce est donc plus que compliqué, un euphémisme. Pourtant, pendant les quatre années où il a œuvré chez Saint Laurent, Hedi Slimane a transcendé la maison de couture, la dotant d’une puissance de feu qui lui a permis de renouer avec sa grande époque. Il a mis en place une esthétique « rock » et slim ultra chiadée (sa patte), un brin provocatrice mais toujours classieuse, tout de noir et blanc pour les campagnes marketing. Il a beaucoup exploité les archives maison pour ses looks rétro et rocker chic, sombre et solaire à la fois…

Crédit: Saint Laurent web site

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS