Interview Denim Première Vision – FashionUnited

Désormais multi-communautaire, plus éloigné des codes vintages historiques, le denim a rejoint la saisonnalité du marché de la mode en matière de création et de développement produit. Lancé en 2007, Denim Première Vision s’est adapté aux évolutions d’une industrie qui est passée d’un marché de pure players, avec une communauté de visiteurs composée essentiellement de marques de denim qui partageaient les mêmes valeurs, à un marché aux multiples acteurs, diversifié dans ses codes.

Les pure players ont vu leur leadership sur le marché et en matière d’innovation produit rattrapé par les marques de mode et de luxe et les retailers qui ont intégré le denim dans toutes leurs collections créatives, explorant ainsi de nouvelles facettes de la matière.Un time to market plus court dans les marques de mode, des processus de développement en continu, la généralisation des actualisations, des injections ou des capsules… tous ces modes de fonctionnement s’appliquent désormais à l’industrie du denim avec un calendrier de création et de production plus resserré.

Aujourd’hui, Denim Première Vision engage ainsi une nouvelle mutation en termes de destination, de positionnement, de programmation et d’équipe, afin de répondre aux nouveaux besoins de l’ensemble de la chaîne de valeur du denim et de tous ses acteurs.

Qui sont les nouveaux venus dans l'équipe du salon et quel va être leur cahier des charges?

Pour ce nouveau projet nous avons constitué une nouvelle équipe, un vrai duo de choc ! (rires)

Guglielmo Olearo, Directeur des Salons Internationaux de Première Vision, prend la direction de Denim Première Vision, succédant à Chantal Malingrey, Directrice Marketing et Développement de Première Vision.

Consultant pour Denim Première Vision depuis plusieurs sessions, Fabio Adami Dalla Val prend la fonction de Show Manager.

Notre mission est de piloter le salon et d’en accompagner les changements suivant la ligne stratégique que nous nous sommes fixés. Nos expériences professionnelles respectives et notre complémentarité nous permettent de dialoguer avec les acteurs du monde du denim et de la mode en apportant des idées fraîches qui se concrétisent sur le nouveau concept du salon.

Nous sommes conscients que tout changement demande du temps et notre premier objectif est de créer la confiance et la proximité si importantes en période de transition.

Quels enjeux majeurs représentent la décision d'alternance entre Paris et Londres pour le salon ?

Après l’édition au Parc Floral de Paris les 23 et 24 mai prochains, nous investirons le cœur de l’Est londonien au Old Truman Brewery les 5 et 6 décembre 2018.Le salon devient itinérant et sera désormais organisé en alternance à Paris, capitale mondiale de la mode, et dans une ville d’influence mode européenne.

Cette alternance a pour objectif de jouer la proximité avec les marchés de mode et de création, tout en proposant de nouveaux lieux d’inspirations pour la filière internationale. Il s’agit de toucher l’ensemble des acteurs de la mode créative qui travaillent le denim dans leurs collections en allant à leur rencontre dans les villes de mode européennes où ils se trouvent, mais aussi en proposant à nos exposants et visiteurs internationaux de s’inspirer de l’énergie créative, culturelle, artistique, mode, de ces mêmes villes.

Interview Denim Première Vision – FashionUnited

Quelles sont les répercussions du calendrier de la fast fashion sur l'industrie du denim ?

Plus qu’un calendrier, je dirais des calendriers car chaque marque de fast fashion applique son propre timing de création. L’impact majeur de la fast fashion porte sûrement sur le nombre de collections annuelles, en croissance, et sur le time to market, en diminution, obligeant les acteurs de la filière denim à s’adapter en termes d’organisation, d’investissements et de ressources. L’innovation peut désormais apparaitre à chaque moment de l’année.

Comment le salon a-t-il procédé pour replacer le produits et les collections au cœur de son actualité ?

Denim Première Vision propose depuis sa création une offre internationale très qualitative etcomplémentaire en termes de savoir-faire. Cette saison, 75 exposants ont été sélectionnés parmi lesmeilleurs spécialistes d’Europe, de Turquie et d’Asie. Ils sont tisseurs, fabricants de composants etd’accessoires, ou encore confectionneurs/ délaveurs/ finisseurs.

Afin de repositionner le produit denim au cœur du salon, un nouveau stand unifié valorisera les développements créatifs et les innovations des exposants, et une nouvelle urbanisation par métiers permettra une meilleure lisibilité de l’offre et un parcours d’achat simplifié inspirant et plus efficace à travers une réorganisation des espaces et une nouvelle scénographie plus contemporaine.

Nous avons également choisi de mettre en place dès novembre dernier un espace dédié aux petites quantités, le SMQ Corner(Small Minimum Quantity),renouvelé et renforcé cette saison. Il présente des fabricants de vêtements et laveries d'Italie, du Maroc, du Portugal et de Turquie capables de combiner rapidité, flexibilité, connaissance technique, proximité et services. Ils ont la capacité de produire avec une flexibilité de volume.

Il s’agit de répondre à l’apparition, ces dernières années, des nouveaux acteurs sur le marché de la mode et du denim, les jeunes créateurs, les marques de niches ou pure players du Web qui, pour une collection capsule ou quelques pièces au sein de leur ligne de prêt-à-porter, intègrent désormais le denim à leurs collections.

Qu'entendez-vous par le terme "urbanisation" des métiers du denim ?

Nous avons repensé de manière plus pédagogique et lisible par métiers nos univers d’exposition ainsi que nos outils mode proposant les inspirations, décryptages et orientations saisonnières : la Denim trends Area - notre espace tendances - sera à la fois inspirante et prospective, grâce notamment à une collaboration inédite avec le designer Lutz Huelle.

Notre objectif est de rendre chaque visite plus efficace et orienter concrètement les visiteurs dans la conception de leurs collections denim.

Comment Denim Première Vision a-t-il auditionné/identifié les attentes des professionnels pour se repositionner ?

Dans le business pour prendre les bonnes décisions et se forger des convictions il faut savoir s’appuyer avant tout sur des études et analyses de marché objectifs et indépendants et par la suite les valider avec un retour d’expérience avec les principaux acteurs du marché. C’est ainsi que nous avons procédé pour identifier et formaliser les bases de l’évolution de notre salon pour répondre aux attentes du Denim d’aujourd’hui et de demain.

Quelles pistes utilisent l'organisation du salon pour inspirer le denim contemporain ?

Nous avons revisité nos outils et espaces mode pour mieux s’adresser à la diversité des acteurs du denim et mieux les accompagner dans la création de leurs collections.

Pour le forum de tendances, la Denim Trends Area, nous avons choisi pour la première fois de collaborer avec un designer de mode, Lutz Huelle. Sa vision hybride et "décontextualisée" du vêtement doit inspirer un denim aux formes nouvelles, qui s’allie à de nouveaux matériaux et s’approprie de nouveaux marchés.

D’un point de vue inspirationnel, Lutz Huelle exposera au cœur de la Denim trends Area des pièces issues de ses collections qui font écho aux 5 thèmes de la saison automne hiver 2019-20 élaborés avec l’équipe mode du salon. Des tissus, des finissages et des ennoblissements réalisés par une sélection d’exposants seront exposés en miroir des pièces de Lutz Huelle pour illustrer les grandes orientations saisonnières et la vision mode du denim à travers la matière.

Dans un but plus prospectif et d’accompagnement des marques dans la construction de leurs collections denim, une sélection des produits et savoir-faire des exposants du salon - tissus, accessoires et composants, confection/délavage/finissage - sera également présentée et organisée autour des 5 grandes orientations saisonnières.

Nous organisons aussi 2 séminaires de mode, les Denim Trend Tastings repensés pour s’adapter aux nouveaux besoins des marchés du denim et de la mode.Un séminaire inspirationnel réalisé par l’équipe mode du salon en collaboration avec Lucia Rosin du studio de création italien Meida proposera les grandes thématiques de l’automne hiver 2019-20, les orientations mode, matières, lavages, finissages… et les tendances en termes de silhouettes et de formes.

Un séminaire décryptage avec Alexandra Van Houtte du site Tag Walk présenterales analyses des derniers défilés, les bons produits denim, l’actualisation des collections…

Qu'en est-il du denim écoresponsable? Quelles solutions sont proposées aux visiteurs du salon dans ce domaine ?

La responsabilitéest devenue un réel avantage compétitif et une nouvelle valeur ajoutée pour les industries de la mode. C’est aussi un défi à relever pour l’industrie du denim qui est l’une des plus avancées dans ce domaine. Depuis le lancement du salon, nous avons mis en avant les incitatives et innovations de nos exposants qui vont dans ce sens et que nous avons vu croître.

Pour cette nouvelle édition de Denim Première Vision, à l’image de ce que nous faisons sur notre salon Première Vision Paris avec notre plateforme Smart Creation dédiée à la création et à la production responsables, nous mettons en place un espace spécifique : le Denim smart square.Il proposera une Smart Library où seront proposés les derniers développements et les innovations en termes de denim responsable grâce à 15 produits et innovations - matières, ennoblissements, finissages - issus des collections des exposants.On y trouvera aussi une Smart Wardrobe qui exposera la créativité du denim durable à travers une sélection de produits finis réalisés à partir d’un sourcing et d’une production responsableUne conférence ou Smart Talk présentera égalementles dernières initiatives en termes de denim éco-responsable.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS