L’Institut Français de la mode promeut la diversité et l’égalité des chances

L’idée était déjà bien avancée. Evoquée lors du lancement, début d’année, de la nouvelle grande école de mode française, grâce au regroupement de l’Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne (ECSCP) et de l’Institut français de la mode (Ifm). Cette dernière avait alors annoncé la création d’un programme pour promouvoir la diversité et l’égalité des chances. Il prend la forme d’un partenariat entre l’Ifm et la Fondation Culture & Diversité. Créée en 2006, cette fondation favorise l’accès aux grandes écoles de la culture pour les jeunes talents issus de milieux modestes. Elle travaille en partenariat avec de nombreuses grandes écoles, d’arts et d’arts appliqués, telles que l’École du Louvre, des Écoles nationales supérieures d’architecture, les Écoles supérieures d’arts appliqués Boulle, Duperré, Estienne, l’ENSAAMA, le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, l’Institut national de l’audiovisuel, La Fémis, etc.

L’Ifm se démocratise

Consciente de l’importance de la diversité dans la richesse de la proposition créative et de la difficulté d’accès aux études de mode pour les publics issus des milieux modestes, l’Ifm s’engage donc en développant, le programme Egalité des Chances. Il vise à mener des jeunes au Bachelor of Arts in Fashion Design pour s’orienter vers les métiers de la création de mode.

La Fondation Culture & Diversité met en place depuis 2006 une méthodologie d’action reconnue par le ministère de la Culture et le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse. Un programme d’accompagnement sur le long-terme qui a pour objectif d’accompagner des élèves de lycées dits d’éducation prioritaire, proposant des formations en Bac Pro Métiers de la mode et du vêtement et en Bac Technologique sciences et technologies du design et des arts appliqués.

Deux lycées ont déjà rejoint le programme : Théodore Monod à Noisy-le-Sec et le Lycée Les Ferrages à Saint-Chamas. Ces lycées bénéficient d’une séance d’information et de sensibilisation afin de mieux connaître l’école, ses formations et ses débouchés. Les lycéens les plus motivés peuvent ensuite approfondir leurs connaissances en visitant les locaux de l’école, en rencontrant ses étudiants, en échangeant avec des professionnels du secteur et en bénéficiant d’un accompagnement à la préparation du concours. Les lycéens accompagnés passent le même concours que les autres candidats : sans quota ni voie parallèle d’accès. Ils sont exonérés des frais d’inscription au concours et des frais de scolarité, ceux-ci étant pris en charge par la propre fondation de l’Ifm, dirigée par Bruno Pavlosky.

photo : lancement grande école de mode, crédit Sacha Héron

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS