La Fashion Week homme à Paris s'éloigne des défilés mixtes

La Fashion Week homme à Milan est un rendez-vous incontournable mais Paris reste la grande vedette des semaines mondiales de la mode masculine, et retiendra toute l'attention cette saison encore.

Pour commencer, le buzz autour des défilés mixtes a été éclipsé. Oui, Gucci, Burberry, Coach et Bottega Veneta le font peut-être encore, mais à Paris le vrai buzz sera ailleurs. Il y aura entre autres le premier défilé masculin de Hedi Slimane pour Celine, le défilé homme de J.W. Anderson, qui a quitté Londres pour Paris, et le premier show solo de Raf Simons après son départ de Calvin Klein.

Autre nouveauté sur le calendrier parisien, le premier défilé masculin de Clare Waight Keller pour Givenchy et la première collection de Kris van Assche pour Berluti. Puis, bien sûr, il y a l'ascension de Virgil Abloh chez Louis Vuitton à ne pas manquer. Aucun autre créateur n'a réussi à bouleverser le monde de cette manière, en réécrivant le dictionnaire de la mode, depuis sa nomination à la direction artistique de la marque phare de LVMH.

Pourquoi se passer des défilés mixtes ?

Le marché du luxe masculin s'est clairement affirmé comme un marché prometteur, assurant des investissements importants dans le développement de produits, les points de vente au détail, le marketing et les collections de défilés de mode.

Naturellement, pour de nombreuses marques, le coût d'un défilé de mode a peu de retour sur investissement, mais pour les marques de luxe, la publicité stimule les ventes et la couverture médiatique est suffisante pour justifier le prix élevé.

Au cours des dernières années, les mots à la mode autour des défilés mixtes ont été la fluidité des genres et la mode unisexe. En 2016, Burberry, l'un des premiers à introduire le format, a déclaré qu'il visait à créer une présentation "sans saison, immédiate et personnelle" avec ses défilés mixtes.

"Les changements que nous apportons nous permettront d'établir un lien plus étroit entre l'expérience que nous créons avec nos défilés et le moment où les gens peuvent explorer physiquement les collections par eux-mêmes ", a déclaré Christopher Bailey, ancien directeur artistique de Burberry.

Mais les marques se connectent aux consommateurs de multiples façons, via toutes sortes de canaux. Un défilé mixte n'est pas susceptible de créer un lien plus personnel que le service à la clientèle 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sur le canal choisi par le consommateur, que ce soit les médias sociaux, WhatsApp ou le bon vieux courriel.

Alors que le coût et le côté pratique resteront des considérations pour de nombreuses entreprises, l'obsession de la mode pour les drops de produit streetwear et l'immédiateté a également eu un effet positif sur la couture, le luxe et la nécessité de ralentir le rythme.

L'accent mis sur l'artisanat et le retour à l'essence même de ce que représente une marque sont des ingrédients parfaits à mettre en valeur sur le podium. Un conseil pour réaliser des économies, passez outre les normes de production strictes à la Chanel.

Cet article a été écrit pour FashionUnited.uk. Traduit et édité en français par Sharon Camara.

Photo : Celine SS19, source site web Celine

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS