Pour la deuxième année consécutive, le budget lingerie moyen par femme est au-dessus de la barre fatidique des 100 €. Malgré la crise, la lingerie demeure préservée au sein du secteur textile. Et ce, malgré une tendance générale au ralentissement. Le chiffre d'affaires de la lingerie, sur les 9 premiers mois de 2008 est de 2,7 milliards d'euros, soit une hausse de +0,9 % en valeur par rapport à 2007.

Sur le premier semestre 2008, l'augmentation du carburant et des matières premières a mis au second plan les achats non nécessaires. Mais les promotions, bonnes affaires, prix barrés et autres déstockages, que l'on a pu constater même avant Noël, ont sauvé le marché du textile – comme l'indique ce chiffre révélateur : le poids des achats barrés dans les achats textiles est de 27% en volume (contre 22% en 2004). En effet, dans le contexte de baisse de pouvoir d'achat, les consommateurs sont plus sensibles aux prix et promotions en moyenne, un article en plus acheté en soldes en 2008 versus 2007.

Quelques chiffres clés...

3/4 des acheteurs de sous-vêtements masculins sont... des femmes! 35% des acheteuses de bonnets D et + sont des vraies brunes alors que 66% d'acheteuses de bonnets A ou B sont de vraies blondes.

Les Parisiennes sont les plus grandes consommatrices de lingerie en France avec 17% des dépenses en valeur. Les femmes du aiment plus la lingerie que les Nordistes : 13,3% des dépenses de lingerie sont réalisées en région méditerranée
contre 6,6% dans la région du Nord.

Source : Base de données IFM – Estimation sur la base des 9 premiers mois de 2008 (Panel distributeur) et TNS WORLDPANEL (Panel consommateur).

Photo: Valery Lingerie Italie

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS