La mode dans les médias cette semaine : Le maillot “deux étoiles” des Bleus

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine. Vingt ans après son premier titre de champion du monde, la France a renouvelé l’exploit en remportant sa deuxième étoile, le 15 juillet dernier. Toutefois l’euphorie a très vite laissé place à une polémique liée à la pénurie des nouveaux maillots de l’équipe.

Nike avait préparé 20 000 maillots bleus dévoilé sur les réseaux sociaux juste après le coup de sifflet final. Il aura fallu quelques heures pour que le modèle soit en rupture de stock. La marque annonce un délai d’un mois pour la commercialisation de nouveaux maillots. Problème? “Le nouveau maillot signé de l'équipementier des Bleus fait couler beaucoup d'encre du fait de son lieu de production, de son prix de revient et de son prix de vente… Au point qu'Yves Jégo, ancien ministre et député, aujourd'hui président de la certification Origine France Garantie, vient d'interpeller Noël Le Graët, président de la Fédération française de football”, découvre-t-on sur LePoint.fr. “Son combat du moment, au lendemain d'une Coupe du monde qui aura remis l'amour de la France au premier plan : faire pression sur l'équipementier américain afin que les maillots deux étoiles soient fabriqués en France.»”

Papa this one is for you ! #alwaysinmyheart

Une publication partagée par Paul Labile Pogba (@paulpogba) le

Moins de trois euros pour fabriquer un maillot ?

La production délocalisée des maillots pose problème tout comme les faibles coûts de production. Dans une enquête publiée sur lejdd.fr, il est précisé que “En Thaïlande, la production de masse du maillot de l'équipe de France à deux étoiles a commencé. Il coûte moins de 3 euros à produire pour l'équipementier américain Nike. Le pays va donc produire l'essentiel des maillots aux deux étoiles (...) Depuis une dizaine d'années, l'équipementier américain Nike a délocalisé sa base industrielle de la Chine (ou les salaires sont devenus trop élevés pour la firme) vers l'Asie du Sud-Est. L'Indonésie (39 usines et 200.000 ouvriers) et le Vietnam (91 usines et 410.000 ouvriers) fournissent les chaussures, des articles textiles et tous les tissus et matières premières nécessaires à la fabrication des produits Nike. Avec 30 usines et 37.000 ouvriers, la Thaïlande traite les produits plus techniques, dont les fameux maillots de football.”

A Star is born. @k.mbappe #JustDoIt

Une publication partagée par nike (@nike) le

Vous voulez toujours en savoir plus sur les derniers développements dans l'industrie de la mode? N’attendez pas plus longtemps et inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited! Faites comme un réseau important d'entrepreneurs, de chefs d'entreprise, de créateurs, d’acheteurs et autres professionnels de la mode qui reçoivent déjà le bulletin FashionUnited et inscrivez-vous.

Photo : Nike newsroom
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS