• Home
  • Actualite
  • Mode
  • La mode dans les médias : Lil Nas X choque avec ses Sneakers Satan

Mode

La mode dans les médias : Lil Nas X choque avec ses Sneakers Satan

By Sharon Camara

2 avr. 2021

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité qui a marqué la mode. Cette semaine, la sphère mode a été secouée par le rappeur Lil Nas X et ses « Satan Shoes ». Tout a commencé il y a quelques jours, lorsque le rappeur américain dévoile la vidéo de sa chanson « Montero (Call Me By Your Name) ». Un clip dans lequel il revisite certains faits de la Bible et y ajoute des scènes de pole dance en enfer et de lap dance sur satan. Le coup marketing est réussi : 63 millions de vues en moins d’une semaine pour la vidéo. Fort de ce succès, le rappeur dévoile dans la foulée une paire de sneakers « Satan Shoes » conçues par la société MSCHF (entendez « mischief », « malice » en anglais). La polémique s’amplifie, aux États-Unis, les ultra-conservateurs s’enflamment et paradoxalement toutes ces critiques assurent au rappeur un succès au niveau des ventes : « L'opération marketing, à la veille de la fête chrétienne de Pâques est une réussite : ses 666 paires de baskets à 1 018 dollars (soit 860 euros environ) se sont arrachées en quelques minutes », raconte L’ internaute.com.

En plus de leur nom, ces chaussures font d’autres références au diable : « ces baskets noires arborent un pentagramme (étoile inversée à cinq branches) et la mention "Luke 10:18", un verset de l'Evangile selon Luc dans le Nouveau Testament où il est question du diable. Les semelles rouges contiennent même une goutte de sang humain, assure le fabricant », détaille le Journal du Dimanche qui précise aussi l’ampleur de la polémique outre-Atlantique : « C'est trop pour l'Amérique conservatrice! "C'est le mal et l'hérésie et je prie pour que les chrétiens se lèvent contre cela", s'est insurgé le pasteur évangélique et médiatique Mark Burns sur Twitter. Pour la gouverneure républicaine du Dakota du Sud, Kristi Noem, il s'agit d'un "combat pour sauver l'âme de notre nation" », énonce le journal.

Nike en colère poursuit le rappeur et la société partenaire

Au milieu de toute cette polémique, il y a une entreprise qui se retrouve prise dans le tourbillon médiatique qu’elle n’a pas choisi, il s’agit de Nike : « Des appels au boycott ont été lancés contre Nike. Car les "Satan Shoes" sont initialement des Air Max 97 de Nike qui ont été customisées. Agacée d'être associée à cette polémique, la marque a assigné MSCHF en justice et réclame des dommages et intérêts », détaille le JDD.

Car c’est l’image du célèbre équipementier qui est en jeu : « Nike a attaqué MSCHF devant la justice de New York pour violation de copyright. L’équipementier souligne que les baskets affichent même sa célèbre virgule et assure que sa réputation “a été endommagée” car le public a pu croire que l’entreprise “soutenait le satanisme” », ajoute 20 Minutes.fr. « Nike porte donc plainte contre MSCHF pour contrefaçon, dilution de marque et concurrence déloyale. La marque demande ainsi des dommages et intérêts compensatoires, légaux et punitifs, ainsi que la restitution des bénéfices d’un montant à déterminer. Nike demande aussi au tribunal d’ordonner que les chaussures et tous les supports marketing soient remis à Nike pour destruction », précise Konbini.

Suite à cette plainte, MSCHF n’a fait aucun commentaire mais le rappeur s’est exprimé de manière ironique sur les réseaux sociaux en partageant un tweet de Bob L’éponge pour évoquer sa réaction.

À 21 ans, Lil Nas X a connu la célébrité après le succès planétaire de son premier single « Old Town Road », sorti en 2018. Il est originaire du comté de Douglas, en Géorgie aux Etats-Unis. En plus de sa musique, il est aussi connu pour avoir fait son coming-out gay en juin 2019.

Vous voulez en savoir plus sur le secteur mode ? N'attendez pas plus longtemps et faites comme de nombreux autres professionnels de l'industrie : Inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited !

Crédit : Unsplash, The Creative Exchange